Les fruits et légumes les plus toxiques

Allez ! on enfonce le clou contre les pesticides. On ne peut pas neutraliser ces substances simplement au lavage, aussi il vaut mieux choisir les moins traités si possible.

Manger sainement est devenu, en seulement quelques décennies, un véritable défi quotidien. Sous le prétexte fallacieux de « devoir nourrir tout le monde », l’agriculture est devenue un business, une production industrielle qui n’a qu’un seul objectif : le rendement maximal peu importe les conséquences et la qualité nutritive.

Outre le gâchis alimentaire et la pollution généralisée de l’environnement, c’est notre qui en première ligne lorsque nous ingérons des fruits et légumes bourrés de pesticides. Voici une liste pour éviter les fruits et légumes les plus contaminés et les préférer sous le label de l’agriculture biologique.

Pour différentes raisons (prix, disponibilité, production française…), il n’est pas toujours évident de se nourrir exclusivement de fruits et légumes issus de l’agriculture biologique. C’est pourquoi, nous vous proposons, au moins, de vous inspirer de cette liste de référence maintenue par l’ONG environnementale américaine Environnemental Worgking Group (EWG) qui s’appuie sur les données de l’U.S. Department of Agriculture and Food and Drug Administration (FDA).

L’idée directrice est de privilégier les fruits et légumes bio notamment pour ceux qui contiennent le plus de pesticides en agriculture conventionnelle.

Voici deux listes (non exhaustives) des fruits et légumes les plus et moins contaminés en pesticides :

Les fruits et légumes les plus contaminés en pesticides

Il faudrait éviter de consommer ces produits si ils ne sont pas issus de l’agriculture biologique ou d’un potager sain et naturel.

A éviter absolument : la fraise

Fruits et légumes les plus contaminés en pesticides
Rang Les 15 fruits et légumes les plus contaminés
1 Fraise
2 Epinard
3 Nectarine
4 Pomme
5 Pêche
6 Poire
7 Cerise
8 Raisin
9 Céleri
10 Tomate
11 Piment doux
12 Pomme de terre
13 Concombre
14 Tomate cerise
15 Laitue

 

Les fruits et légumes les moins contaminés en pesticides

Ces produits peuvent, à priori, être consommés même si ils ne sont pas issus de l’agriculture biologique, une production française et raisonnée est toutefois préférable.

Le moins contaminé : l’avocat

Rang Fruits et légumes les moins contaminés
1 Avocat
2 Ananas
3 Chou
4 Oignons
5 Asperge
6 Mangue
7 Aubergine
8 Melon
9 Kiwi
10 Chou-fleur
11 Pamplemousse
12 Brocoli
13 Patate douce
14 Champignons
15 Pastèque

Dans l’idéal, manger sainement des fruits et légumes impliquent qu’ils soient issus :

  • d’un potager sain et naturel ou d’une agriculture biologique ;
  • d’une production française, au moins pour les fruits et légumes non tropicaux

Source: https://www.onsaitcequonveutquonsache.com/pesticides-liste-des-fruits-et-legumes-les-plus-contamines/

CECI EST CACHÉ AU PUBLIC : LES 10 PLUS GRANDES CAUSES DU CANCER, DES CHOSES QUE VOUS UTILISEZ QUOTIDIENNEMENT

Considéré comme la maladie du siècle, le cancer est responsable du décès d’un grand nombre de personnes à travers le monde. Ses causes sont diverses : une alimentation riche en aliments transformés, un mode de vie malsain, le tabagisme, une exposition prolongée aux substances chimiques, etc. Mais il existe des éléments qui augmentent considérablement le risque de développer un cancer et dont on ne parle pas… Explications.

Les 10 plus grandes causes du cancer, que nous utilisons quotidiennement :

1. Les hormones du lait et de la viande`Les facteurs de croissance contenus dans le lait de vache sont très bénéfiques pour le veau, car ils contribuent à la constitution de ses muscles, de ses os, etc. En comparaison avec le lait maternel, le lait de vache contient sept facteurs de croissance alors que l’autre n’en contient que trois. En consommant le lait de vache, les produits laitiers qui en dérivent, ces facteurs provoquent une perturbation de la croissance des cellules, qui peut alors se faire de manière accélérée et anarchique. Ceci conduit au développement de maladies auto-immunes et au cancer. Selon une étude japonaise, les femmes qui consomment de la viande et des produits laitiers de vache ont un risque de cancer du sein 8 fois plus accru que celles qui n’en mangent pas.

2. La mammographie, la radiographie dentaire, les scanners à l’aéroport: Le technicien chargé de réaliser votre mammographie ne vous a-t-il jamais dit qu’il fallait mettre une protection sur votre buste, avant de déguerpir de la salle d’examen ? Non, évidemment. En fait, une exposition prolongée aux rayons émis par les différents appareils de radiographie, de scanner, etc., peut causer le cancer ainsi que d’autres anomalies.

3. L’aluminium dans les déodorants et les anti-transpirants: La majorité des cas de cancer du sein sont localisés dans le quadrant supérieur du sein, près de l’aisselle, juste dans la région où nous appliquons nos déodorants pleins de sels d’aluminium. De plus, les anti-transpirants obstruent les pores des aisselles et empêchent l’évacuation des toxines qui s’accumulent donc près du sein, et peuvent causer l’apparition des cellules cancéreuses. Il est donc vivement recommandé de se tourner vers des alternatives naturelles, sans danger pour la .

4. Les produits cosmétiques toxiques : Nous enduisons souvent notre peau de produits cosmétiques, ignorant que ceux-ci sont pleins de pétrole et de goudron de houille. Comme nous les appliquons directement sur notre peau, ils la pénètrent très facilement et se retrouvent dans notre circulation sanguine, la rendant un terrain fertile au développement des cellules cancéreuses. C’est pourquoi il serait préférable de n’utiliser que des produits naturels pour protéger notre peau et notre santé.

5. Les graines de soja et de maïs génétiquement modifiées: Une grande partie du soja présent sur le marché est génétiquement modifié. Quand les graines de soja le sont, cela veut dire que tous les produits qui en contiennent le sont aussi. Arrêtez donc de consommer du lait de soja qui contient de l’hémagglutinine, une substance qui favorise l’agglutination des globules rouges et donc la formation de caillots de sang. Remplacez-le par du lait provenant de fermes qui adoptent une méthode d’élevage biologique (et en choisissant, de préférence, du lait de chèvre) ou par un lait végétal (riz, amande, avoine…).

6. Édulcorants artificiels: Les édulcorants artificiels contiennent de l’aspartame, qui est fabriquée à partir des fèces de la bactérie E Coli, une bactérie génétiquement modifiée. L’aspartame entre dans la composition de presque tous les types de chewing-gum, de certains produits alimentaires et médicaments. Une consommation excessive de cette matière peut engendrer beaucoup de problèmes de santé, allant des nausées et vertiges à l’asthme, la perte de mémoire, les troubles hormonaux et le cancer. Remplacez-la par des édulcorants naturels tels que le sirop d’érable, le miel, la stévia, etc.

7. L’eau fluorée: L’eau fluorée ne contient pas les minéraux d’une eau de source naturelle, et le fluor ne permet pas de purifier celle qui passe à travers les tuyaux de notre maison. En fait, cette substance pollue l’eau, élimine les minéraux de l’organisme, et affaiblit le système immunitaire.
Selon une étude menée par des chercheurs de l’Université de Kent et publiée dans le Journal of Epidemiology and Community Health, le risque de souffrir de troubles de la thyroïde augmente de 40 à 60% en fonction de la quantité de fluor contenue dans l’eau potable. En effet, le fluor fait partie de la famille des halogènes, tout comme l’iode qui est nécessaire à la production des hormones T3 et T4. Or, il est chimiquement plus réactif et provoque le déplacement des molécules d’iode dans le corps et conduit ainsi à des symptômes de déficience. Préférez donc l’eau de source.

8. Les médicaments et les vaccins: Au cœur de la polémique, les vaccins pourraient nuire à notre santé au lieu de la protéger. Selon certaines études, ils contiendraient des traces de métaux lourds qui, absorbés par l’organisme, engendrent des anomalies et augmentent le risque de développer des cellules cancéreuses. C’est aussi le cas de certains médicaments, tels que les antidépresseurs ou des produits utilisés en chimiothérapie, qui favoriseraient la maladie au lieu de la combattre.

9. Les colorants alimentaires artificiels, conservateurs et additifs: Tous les colorants artificiels présents dans la majorité des produits alimentaires présents sur le marché sont fabriqués dans des laboratoires. Les conservateurs les plus puissants se sont révélés capables d’asphyxier les cellules du corps et de favoriser leur mutation en cellules cancéreuses. Évitez donc de consommer tous les aliments transformés et privilégiez les aliments naturellement colorés tels que les fruits, les haricots, les graines et noix, etc. Surtout, prenez-les sous leur forme naturelle et non en conserve.

10. Les savons, shampoings, crèmes et dentifrices industriels: Répétons-le encore une fois, tout ce que vous appliquez sur votre peau, vos dents ou vos cheveux se retrouve dans votre circulation sanguine. Ceci comprend les parfums, les colorations, les masques capillaires, etc., qui contiennent des sous-produits animaliers ainsi que d’autres ingrédients suspicieux pouvant causer le cancer. Essayez les recettes naturelles qui sont aussi efficaces que les produits commerciaux et sans danger.

Comme le dit si bien le vieux dicton, « Ne mettez pas sur votre peau ce que vous ne pouvez pas manger ».

Source: http://lesmoutonsrebelles.com/ceci-est-cache-au-public-les-10-plus-grandes-causes-du-cancer-des-choses-que-vous-utilisez-quotidiennement/

Lorsqu’elle a fini de parler, ils ont tous tellement honte qu’ils n’arrivent même plus à l’applaudir…

Cette femme va expliquer à un public comment l’industrie alimentaire manipule les consommateurs par le biais du marketing.

Elle va s’exprimer de manière très réaliste, et avec énormément de cynisme…

Regardez bien les visages des personnes présents dans la salle, et la façon dont ils se décomposent soudain tandis qu’elle les met face à la réalité!

Vous décongeliez la viande de la mauvaise manière toute votre vie : les scientifiques vous montrent la méthode la plus facile pour décongeler vos aliments

Pour conserver nos aliments et préserver leur qualité le temps de les consommer, la plupart des gens ont recours à la congélation, une méthode qui permet de conserver les saveurs et la valeur nutritive. Mais au moment de la décongélation, certaines personnes ne savent plus comment s’y prendre : faut-il laisser les aliments à l’air libre, ou les placer au réfrigérateur ? Un petit tour au micro-onde est-il sans danger pour la santé ? Dans cet article, nous allons vous montrer la méthode la plus saine pour décongeler votre viande et vos aliments, pour éviter toute perte de saveur !

L’avantage de la congélation consiste en sa capacité à refroidir progressivement les aliments avant de les congeler, ce qui ralentit le processus de dégradation et préserve ainsi la texture, la couleur et la valeur nutritionnelle de l’aliment conservé. Cependant, il existe certains aliments qui ne supportent pas la congélation, tels que les légumes verts à feuilles, les œufs, les champignons, etc.

Règles de congélation :

Pour réussir votre congélation, il est important de veiller au respect de quelques règles, dont voici les principales :

  • Congeler les aliments le plus rapidement possible, sauf s’ils sont cuisinés et encore chauds. Dans ce cas, il est recommandé de les laisser refroidir avant de les congeler.
  • Emballer les aliments dans des sacs de congélation afin d’éviter la prolifération des bactéries et les mauvaises odeurs dans votre congélateur.
  • Ne jamais recongeler un aliment décongelé, car cela brise la chaîne du froid et les bactéries reprennent leur activité. Donc, si vous le consommez par la suite, vous faites le plein de bactéries, ce qui risque de conduire à une intoxication alimentaire.
  • Notez sur chaque aliment la date à laquelle vous l’avez congelé pour mieux respecter la durée de congélation.

La meilleure méthode de décongélation :

Pour décongeler des aliments tout en conservant leur valeur nutritionnelle et leur saveur, il est important de le faire progressivement, sans pour autant les laisser à l’air libre.

Certaines personnes font donc sortir leurs aliments, et surtout la viande, longtemps à l’avance ou même la veille de leur préparation et les placent dans le réfrigérateur pour les décongeler. Il est vrai que cette technique permet une décongélation progressive qui inhibe la prolifération des bactéries, mais elle nécessite une durée assez longue, ce qui n’est pas toujours possible.

Dans d’autres cas, le micro-ondes est pour certains la méthode la plus efficace et la plus rapide. Or la température de celui-ci n’est pas toujours facile à régler, surtout s’il n’a pas de programme spécial décongélation, ce qui fait que les aliments peuvent être trop chauds d’un côté, avec un aspect cuit, alors qu’ils sont encore durs et froids de l’autre. De plus, à cause des effets négatifs du micro-ondes sur la santé, il est vivement recommandé de ne pas l’utiliser.

La meilleure façon et la plus rapide serait donc de plonger l’aliment congelé et emballé dans une bassine d’eau froide, en veillant à ce qu’il y soit entièrement immergé et à changer l’eau chaque 30 minutes ou dès qu’elle commence à tiédir. Favorisant l’échange thermique mieux que l’air, l’eau froide permettra donc de décongeler l’aliment de manière uniforme, et sa température froide empêchera la prolifération des bactéries. Ainsi, votre aliment sera décongelé en peu de temps, tout en étant sain et savoureux.

Source: http://m.santeplusmag.com/#!/decongeliez-viande-de-mauvaise-maniere-toute-vie-scientifiques-montrent-methode-plus-facile-decongeler-vos-aliments/

Vous n’êtes pas gras! Votre estomac est gonflé et voici comment s’en débarrasser!

gonflé« « 

« Il n’y a rien d’attrayant à propos d’un ventre gonflé qui ressemble à un énorme ballon qui est sur le point d’exploser, sans parler de tous les gaz et de l’inconfort. Les ballonnements sont  fréquents après les repas lourds, mais pour certaines personnes, ils font partie intégrante de leur vie quotidienne.

Qu’est-ce qui fait que votre ventre gonfle?

1. Consommation d’eau insuffisante

La déshydratation est une cause majeure de nombreux problèmes de santé. Une consommation excessive de café et d’alcool contribue aussi au problème. C’était quand la dernière fois que vous avez bu 6 à 8 verres d’eau pendant la journée?

Lorsque le corps manque d’eau, il utilise les liquides de ses tissus, ce qui signifie que les ballonnements peuvent apparaître à la suite de rétention d’eau. Alors, essayez de boire plus d’eau.

2. Constipation

La constipation est un problème plutôt désagréable, et il indique que vous avez besoin de plus d’aliments riches en fibres. Les gaz qui restent piégés derrière les fèces ne vont pas rester immobiles pendant une longue période, vous savez.

Augmentez les fibres progressivement, sinon cela empirera le problème. Mangez plus de bonnes salades. Faites-vous plaisir avec les smoothies et les baies. Ca a l’air délicieux, non?

3. Stress chronique

Croyez-le ou non, le stress peut provoquer des ballonnements. Lorsque vous êtes stressé, votre système digestif ne parvient pas à remplir sa fonction correctement. Vos ballonnements peuvent être causés par la constipation et les maux d’estomac. Alors, essayez de vous libérer des émotions négatives, et vous allez résoudre votre problème pour de bon.

4. Manger trop vite

Les aliments partiellement mâchés sont digérés lentement, et vous êtes ballonné. C’est aussi simple que ça. Alors, prenez de petites bouchées et mâchez bien.

5. Glucides

Une consommation excessive de glucides peut contribuer à votre ventre ballonné. Envisagez de manger des aliments à faible teneur en glucides, et diminuez fortement votre consommation de sucre et d’alcool. Mangez plus de fruits et de légumes frais.

Sources:
www.fhfn.org
supertastyrecipes.com

On compte seulement trois Amish chez les autistes…

autistes chez les Amish

Ils sont trois autistes chez les Amish, là où on en s’attendrait à en trouver environ 200 ! Cette statistique pour le moins troublante a une explication. Probablement, ne la connaissez-vous pas et pour cause. L’inavouable raison du peu de cas d’autisme chez les Amish ne relève pas d’un facteur chance, vous vous en doutez. Mais alors qu’est ce qui fait que les membres de cette communauté ne développent pas, ou si peu, l’autisme ? Une maladie qui par ailleurs, concerne plus d’une naissance sur 100 de nos jours !

On compte seulement trois autistes chez les Amish, pourquoi si peu?

N’allez surtout pas dire que les vaccins ne fonctionnent pas, ou peu, ou qu’ils sont un facteur déclenchant de l’autisme… au risque de vous attirer les foudres de l’establishment médical. Le lien entre vaccins et autisme a beau avoir été mis à jour, le seul fait d’en parler vous fait basculer dans le camp des anti-vaccins, complotistes et autres qualifications peu flatteuses. J’en ai moi-même fais les frais, mais peu m’importe.

Même si certains vaccins remplissent parfois leur rôle, cela vaut-il la peine de courir le risque qu’ils font prendre pour la santé ? Bonne question, en tout cas s’interroger n’est certainement pas inutile. C’est probablement ce que chacun ferait s’il connaissait certaines statistiques pour le moins inquiétantes. Par exemple, les enfants qui reçoivent des vaccins contenant du mercure sont 27 fois plus susceptibles que les autres, de développer l’autisme. C’est une récente étude basée sur les propres données des Centers for Disease Control and Prevention (CDC) qui l’affirme !

Aux USA, les pédiatres n’ont pas le droit de remettre en cause la vaccination, ni même de soulever des questions susceptibles de créer un débat. Ils ne peuvent déroger aux obligations légales ordonnées par la CDC. L’AMA (American Medical Association) veille au grain et n’hésite pas à discréditer les médecins récalcitrants. Certains ont été rayés de l’ordre des médecins et ne peuvent donc plus exercer. Voici la question qui devrait être posée, celle qui fâche :

Les nouveaux cas d’autisme déclarés diminueraient-ils soudainement, si le mercure n’entrait plus dans la composition des vaccins, y compris le vaccin contre la grippe ?

Pour bien comprendre, sachez qu’aucun enfant ne naît autiste. La maladie apparaît durant la petite enfance ou l’enfance. Elle est provoquée par une surcharge de neurotoxines consommées, injectées ou ingérées à partir d’un ou plusieurs facteurs environnementaux. Dans les faits : l’augmentation des troubles du spectre autistique au cours des deux dernières décennies aux États-Unis, coïncide directement avec l’augmentation du calendrier vaccinal imposé par les CDC, en quantité et en fréquence.

Pour savoir pourquoi l’autisme est presque inexistant dans la communauté Amish, il faut considérer que les Amish ont été « coupés » du progrès scientifique et médical depuis des siècles. Ainsi, ils ont été beaucoup moins exposés aux principaux facteurs déclencheurs de l’autisme, y compris aux vaccins controversés.

Si vous aviez un jour la possibilité de vous rendre en Pennsylvanie hollandaise, vous auriez très peu de chance de rencontrer un enfant Amish autiste. Rapporté aux statistiques globales de la population américaine, il devrait y avoir environ 200 personnes autistes dans la communauté Amish. Mais à ce jour, elles sont trois… L’une d’elle est issue d’une adoption, originaire de Chine. Parmi ces trois malades, un autre a été vacciné et a développé l’autisme peu de temps après.

Ces statistiques à prendre en considération

L’autisme touche plus de 20 millions de personnes dans le monde. Les sujets masculins sont quatre à cinq fois plus nombreux que les filles. Aux États-Unis, un enfant sur 68 développe un trouble du spectre de l’autisme (TSA), soit une augmentation de 30% par rapport à l’année 2012… à peine cinq ans auparavant !

Vous vous demandez comment on en est-on arrivé là ? Les enfants aux États-Unis reçoivent 50 inoculations avant l’âge de sept ans, dont beaucoup sont des combinaisons contenant de multiples souches de maladie. La majorité de ces injections contient également du mercure, du formaldéhyde (oui, le liquide avec lequel on embaume les morts), du glutamate monosodique et de l’aluminium, pour ne nommer que quelques-uns des neurotoxiques présents.

Les vaccins contre la grippe sont ceux contenant le plus de mercure, jusqu’à 25 000 fois ce que l’EPA autorise au maximum dans l’eau potable et les poissons comestibles. Vous l’ignoriez ? C’est bien normal, ce genre d’information n’est pas donnée au grand public et pour cause : le mercure est le deuxième élément le plus toxique connu pour l’être humain.

De par leurs croyances religieuses, les Amish refusent la vaccination

Heureusement pour les Amish, ils font aussi le choix de ne pas recevoir trois des vaccins parmi les plus controversés aujourd’hui sur le marché :

  • celui de l’hépatite B
  • le VPH (papillomavirus humain)
  • et bien sûr le ROR (rougeole, oreillons, rubéole)

De l’aveu même des CDC, ces trois vaccins ont un lien indiscutable dans l’apparition des troubles du spectre autistique. Ce trois « suspects » représentent malheureusement la plus grande campagne de vaccinations jamais entreprise dans l’histoire. En contradiction avec les allégations des CDC, la version multidoses du vaccin contre l’hépatite B contient encore du thimérosal .

Le système nerveux central immature et le foie des nouveaux-nés Amish sont eux épargnés par cette toxine volatile, grâce aux croyances religieuses de leurs parents. Dans les faits, les enfants Amish de développent pratiquement aucun trouble de l’apprentissage. La communauté Amish est également épargnée par d’autres maladies pourtant très présentent aux États-Unis comme les cancers, les maladies cardiaques et le diabète. Au-delà du refus de la vaccination, d’autres situations pourraient l’expliquer :

  • les Amish ne mangent pas de produits OGM
  • ils ne consomment pas de produits pharmaceutiques chimiques

Il est probable qu’aucun organisme réglementaire géré par le gouvernement ne réalisera d’étude comparative dans ce sens… mais la réalité parle d’elle-même. La santé des Amish est largement meilleur que celle des autres communautés présentes sur le sol américain.

Pourtant, la CDC refuse toujours de réglementer l’industrie des vaccins. Elle favorise ainsi l’utilisation des dangereux produits chimiques toxiques, des métaux lourds, des substances cancérogènes et des conservateurs mortels comme le mercure.

Il est indispensable de réfléchir à un style de style plus naturel et de reconsidérer notre rapport à la médecine de nos jours, si nous ne voulons pas être obligé de subir toute une cargaison permanente et invalidante « d’effets secondaires »… mortels. L’enjeu est de parvenir à préserver notre immunité face aux grandes maladies de ce siècle.

Source: http://www.mieux-vivre-autrement.com/seulement-trois-autistes-chez-les-amish-pourquoi-si-peu.html#sthash.TEIuSMAU.6pvvJJJt.dpbs

 

CETTE FEMME FÊTE SES 117 ANS AUJOURD’HUI ET VOUS NE DEVINEREZ JAMAIS CE QU’ELLE MANGE TOUS LES JOURS!!!

main_resized_336x205_583f61124208d_134243

Emma Morano, de Vercelli, Italie, est née le 29 novembre 1899.

Elle fête donc ses 117 ans au moment d’écrire ces lignes.

Elle est la dernière personne vivante née au 19e siècle selon ce qu’on en sait.

Emma est donc la doyenne de l’humanité, détenant le record Guinness pour être la seule personne connue née au 19e sièce et étant toujours en vie.

Mais qu’est-ce qu’elle mange pour vivre aussi longtemps?

«Je mange deux œufs par jour, et c’est tout, et des biscuits, mais je ne mange pas beaucoup parce que je n’ai pas de dents», raconte Emma à l’AFP.

Depuis sa jeune vingtaine, elle est sur un régime de deux oeufs par jour avec des biscuits.

Vous pouvez lâcher le kale et les graines de chia dès maintenant si l’on en croit Emma!

Source: http://www.tropcute.com/histoires/cette-femme-fete-ses-117-ans-aujourd-hui-et-vous-ne-devinerez-jamais-ce-qu-elle-mange-tous-les-jours

Le lait , le 2 ème criminel qui se cache dans votre réfrigérateur

lait

Pourquoi une femme sur 10 est atteinte d’un cancer du sein en occident en comparaison avec 1 sur 10 000 en Chine ?

Les Chinois ne consomment pas de produits laitiers. Le nom familier du cancer du sein en Chine est « La maladie des femmes riches » car elles mangent de la glace ou du fromage comme à Hong Kong.

Les études en épidémiologie commencent également à mettre en évidence le lien entre lait et cancer.
Alors comment les produits laitiers, tant aimés et adulés par les occidentaux, sans parler des américains dont le régime en contient 40%, peuvent-ils avoir des effets si néfastes ?

Le lait maternel est un aliment parfait pour le bébé mammifère. Il ne peut  pas manger la nourriture des adultes. Mais lelait contient un élément chimique puissant – le facteur de croissance insuline ou IGF-1 – qu’on trouve naturellement chez les filles pubères car il favorise le développement des seins. Cette substance chimique, conçue pour stimuler la croissance, pourrait aussi favoriser la croissance anarchique des cellules.

Plus de 70% de la population mondiale ne digère pas le sucre du lait, le lactose. L’intolérance au lactose pourrait être le signal d’alarme de la nature : peut-être la nature essaie-t-elle de nous dire que cet aliment n’est pas fait pour nous. L’homogénéisation apparemment permettrait seulement aux éléments chimiques cancérigènes de passer plus vite dans le sang.

Les études épidémiologiques montrent une corrélation positive entre la consommation de produits laitiers et le cancer du sein depuis une vingtaine d’années. Les chercheurs commencent à trouver une augmentation du risque de cancer du sein et de la prostate chez les personnes qui consomment du lait. Il y a aussi les dioxines et autres éléments chimiques très toxiques, certains cancérigènes, souvent solubles dans les graisses, qu’on trouve en concentration particulièrement élevée dans le lait.

Une autre question est maintenant soulevée : le lait que nous buvons depuis les années 1960 n’est plus le même que celui d’avant ; en effet auparavant les vaches mangeaient de l’herbe, ce qui est rarement le cas de nos jours.

Comment savoir : facile ! Vérifiez par vous-même : stoppez le lait pendant quelques semaines et observez l’effet sur votre bien être. Si vous vous sentez mieux, face à des petits maux comme l’acné, une allergie, des ballonnements, etc. cela vous encouragera à appliquer le principe de précaution contre toutes ces nouvelles maladies qui apparaissent avec le développement du mode de vie occidental.

Source: https://freewiseman.com/2014/10/29/le-lait-le-2-eme-criminel-qui-se-cache-dans-votre-refrigerateur/

10 Aliments Fabriqués en Chine qui sont Remplis de Plastique, de Pesticides et de Produits Chimiques Cancérigènes

chine

Récemment, j’ai publié un article sur du faux riz étant produit en Chine. Le riz est fabriqué à partir de plastique, croyez-le ou pas, et personne ne fait rien à ce sujet. Naturellement, en tant que défenseur de la santé et chercheur en alimentation et comment les aliments sont transformés je me suis dit, ça va beaucoup trop loin.

Du riz en plastique? L’ingestion même de petites quantités de plastique est horrible pour le système digestif et les hormones. Le BPA (produit chimique) dans le plastique imite les oestrogènes et cette hormone monte en flèche dans le corps quand du BPA est ingéré. Ingérez du riz en plastique et vous demandez essentiellement de mourir jeune d’un cancer du sein.

De temps en temps, j’entends quelque chose de fou sur la Chine de ce genre et j’ai toujours été méfiant des aliments provenant de Chine pour cette raison. Vous devez penser, non seulement la nourriture est expédiée à l’autre bout du monde (pensez juste ce qui pourrait arriver pendant ce temps et à la possible exposition ou contamination), mais au-delà de ça regardez ce que certaines entreprises chinoises font à la nourriture. En la trafiquant, et en la rendant aussi peu chère qu’humainement possible. La Chine utilise leurs méthodes novatrices qu’ils utilisent pour fabriquer des produits technologiques, des jouets et d’autres produits de consommation pas chers et appliquent cet état d’esprit à la nourriture, ce qui est dangereux.

1. Le poisson Tilapia:
Le tilapia est un poisson d’élevage courant en Chine. Ces poissons sont parmi les pires, les plus toxiques et malsains que vous pouvez rencontrer. Un tilapia mange de tout, comparable à un poisson nettoyeur et la pisciculture est une petite piscine d’eau avec des déchets dans laquelle les poissons vivent. C’est l’un des pires achats de poissons que vous pourriez faire et il est bien connu qu’en Chine les producteurs de fruits de mer ne laisseront même pas leurs enfants manger les fruits de mer qu’ils produisent, ce qui devrait vous mettre la puce à l’oreille. 80% du Tilapia vient de Chine.

2. La morue:
La morue est un autre type de poisson qui est élevé en Chine. Ce poisson n’est pas sain et vit dans ses propres déchets. N’achetez pas de la morue d’élevage.

3. Le jus de pomme chinois:
Croyez-le ou non, environ 50% du jus de pomme produit mondialement provient de Chine. La Chine est le pays qui produit le plus de pesticides dans le monde et ils n’ont même pas commencé à s’occuper du problème des résidus de pesticides ou des produits chimiques sur les aliments. Je recommande d’éviter complètement le jus de pomme, pour vous et vos enfants. Le jus de fruits est trop riche en sucre et c’est mieux de le mélanger avec du jus de légumes pour vos niveaux de sucre dans le sang.

4. Les champignons industriels:
Des inspecteurs ont trouvé des champignons contaminés en provenance de Chine. Certains fabricants en Chine vont même jusqu’à étiqueter ces champignons industriels en bio pour augmenter leurs profits. Si vous faites une recherche sur Google, vous trouverez qu’il y a beaucoup de « champignons mystères » en Chine, complètement contrefaits. Faites de votre mieux pour connaître la source, achetez bio et local !

5. L’ail chinois:
Des inspecteurs ont également constaté de l’ail contaminé en provenance de Chine. L’ail de Chine est abondamment pulvérisé de produits chimiques et cet ail laisse un arrière-goût désagréable, celui d’une concoction chimique.

6. Le poulet:
De nombreux experts de la sécurité alimentaire sont concernés par la qualité du poulet chinois car la Chine est un pays où la grippe aviaire et les maladies d’origine alimentaire sont fréquentes. De plus, la Chine produit plus de pesticides que tout autre pays dans le monde et est polluée par non seulement cela, mais aussi par la production de masse et l’industrie.

7. Le riz en plastique:
Comme je l’ai mentionné précédemment dans cet article, du faux riz en plastique est produit en Chine. On croit qu’il est en fait fabriqué à partir de pommes de terre et une fausse résine synthétique. Lorsque le riz est bouilli il reste dur et ne cuit pas comme le riz normal. On pense que les effets à long terme de cet aliment peuvent être cancéreux.

8. De la boue (vendue en tant que poivre noir):
Un vendeur en Chine a recueilli de la boue et l’a vendu en tant que poivre noir, et a également pris la farine et l’a vendue en tant que poivre blanc. Appelez ça comme vous voulez et vendez-le! Les Chinois ne possèdent pas beaucoup de contrôle dans leurs systèmes de réglementation et de sécurité alimentaires. Non pas que ceux-ci sont toujours bons, il suffit de regarder la France! nous avons des normes mais des normes très faibles, au mieux.

9. Le sel industriel:
Le sel industriel est impropre à la consommation humaine mais le sel industriel a été vendu comme sel de table pendant 13 ans! Le sel industriel peut causer des problèmes mentaux et physiques, des problèmes d’hypothyroïdie ainsi que des troubles du système reproducteur.

10. Les petits pois:
Encore un autre scénario fou d’un autre monde. Ces petits pois ont été trouvés en 2005 en Chine, et peuvent être produits encore aujourd’hui. Ces faux pois ont été créés à partir de pois mange-tout, de haricots de soja, avec un colorant vert et du métabisulfite de sodium (une substance chimique qui est utilisée comme agent de blanchiment et comme agent de conservation). Ce colorant est interdit car il peut causer le cancer, ainsi qu’inhiber la capacité naturelle du corps à absorber le calcium. Ces petits pois ne ramolissent pas non plus quand ils sont bouillis et l’eau prend une couleur verte pas naturelle. Donc, évitez les pois en provenance de Chine.

À mon humble avis, la nourriture de Chine est l’une des pires que vous pouvez trouver sur la planète. Comme je l’ai mentionné, la Chine produit plus de pesticides que tout autre pays dans le monde, ce qui signifie que votre nourriture est plus susceptible d’être empoisonnée avec des pesticides. C’est l’une des régions les plus polluées du monde entier. 70% des rivières sont polluées, l’air est toxique et la simple production de produits la-bas laisse beaucoup de produits chimiques et de sous-produits toxiques comme les déchets qui se répandent dans l’environnement.

Prenez ce seul fait, l’air à Pékin est tellement pollué que le respirer fait autant de dégâts aux poumons que fumer 40 cigarettes par jour, selon une nouvelle étude de 2015. Provient de Chine? A éviter.

Comment pouvez-vous dire si votre jus de pomme, votre ail ou vos champignons proviennent de Chine? C’est difficile à dire. Voilà pourquoi je recommande d’acheter local à votre marché bio et d’apprendre à connaître votre fermier ou fournisseur. Posez des questions à votre épicerie ou votre magasin d’aliments naturels, poser des questions et faites vos recherches. Utilisez votre téléphone portable pour faire des recherches google dans le magasin!

Pour en savoir plus..Visitez…10 Aliments Fabriqués en Chine qui sont Remplis de Plastique, de Pesticides et de Produits Chimiques Cancérigènes

Une famille entière meurt alors qu’une jeune femme commet cette simple petite erreur dans la cuisine!

 

main_14539_57d076c070e47

Les pommes de terre sont certes savoureuses, mais peuvent être dangereuses. Maria Chelysheva, une fillette de 8 ans, est devenue orpheline en 2014… à cause de pommes de terre que sa famille avaient laissé moisir dans leur cellier.

Son père est descendu prendre des pommes de terre, mais n’est jamais remonté. Sa mère est allée le chercher, mais n’est pas remontée elle non plus.

Le frère de Maria et sa grand-mère ont connu le même sort. Sa grand-mère avait appelé un voisin à l’aide, mais avant qu’il n’arrive, il était déjà trop tard.

Les pommes de terre contiennent des glycoalcaloïdes, comme bien des plantes faisant partie des solanacées. Sous des circonstances précises, les pommes de terre peuvent devenir toxiques, non seulement en les mangeant, mais simplement en respirant leurs gaz.

Plus elles pourrissent, plus la concentration de glucoalcaloïdes s’intensifie et devient un gaz dangereux, voir mortel. Ce qui a tué la famille de Maria.

Elle a bien failli y passer aussi, mais comme le gaz s’était dissipé un peu par la porte ouverte, elle a eu de la chance.

Source: boredomtherapy.com/rotten-potatoes