Syndrome du côlon irritable : Remèdes naturels

colon irrité remedes naturels

Comment apaiser et soigner un colon irrité ?

Les symptômes du syndrome du côlon irritable (également appelé “côlon spastique”) peuvent être gênant et inconfortable. Mais heureusement il existe des moyens naturels pour s’en débarrasser. La première clé : Ne pas se décourager. Les changements alimentaires et les tactiques anti-stress devraient fournir un soulagement important. Pour plus d’efficacité, les combiner avec une des thérapies alternatives mentionnées ci-dessous. Une fois que vous avez trouvé la bonne combinaison pour contrôler les symptômes, vous devriez ressentir moins de gêne et contrôler plus efficacement votre stress.

Puisque le stress est un des facteurs connus pour déclencher une poussée d’irritabilité du colon, apprenez à le court-circuiter avec la méditation, le yoga, ou un simple exercice de respiration anti-stress comme celui-ci. (à voir aussi : Anti-stress naturels)

Asseyez-vous confortablement, ou allongez-vous. Portez votre attention sur l’air entrant et sortant de votre corps. Laissez filer vos pensées bouleversantes ou anxiogènes sans essayer de les repousser, laissez-les simplement couler comme de l’eau… Concentrez-vous sur votre respiration, écoutez votre respiration. Pratiquez cet exercice quotidiennement. Ensuite, chaque fois que vous vous sentez tendu et anxieux, utilisez-le pour vous calmer. Tenez un journal de vos symptômes en notant quels types de problèmes vous rencontrez et leur niveau de gravité. Dans ce journal, notez aussi en bas de page, les événements stressants que vous rencontrez dans votre journée. consultez de temps en temps les événements passés dans votre journal. Si vous rencontrez des poussées d’irritabilité juste avant les vols d’avion par exemple, ou des entretiens avec votre patron, cela peut être une connexion. Une fois que vous avez détecté des situations qui semblent déclencher les symptômes, utilisez la technique de respiration vu plus haut pour mieux les gérer.

Prenez soin de vos intestins

Minimiser les aliments frits, les viandes, les huiles, la margarine, les produits laitiers et d’autres aliments gras. Ils obligent votre côlon à se contracter violemment, ce qui peut conduire à une diarrhée ou des douleurs abdominales. Évitez les aliments épicés. La capsaïcine contenue dans les piments forts, par exemple, causent des spasmes à votre gros intestin ce qui peut causer la diarrhée. Réduisez la caféine. Elle peut aggraver le syndrome du colon en irritant vos intestins. Évitez les aliments connus pour provoquer des flatulences, comme les choux, les choux de Bruxelles et le brocoli, les haricots rouges et blancs…Ne pas mâcher de chewing-gun ou de bonbons qui contiennent des édulcorants artificiels. La plupart des édulcorants contiennent du sorbitol et du mannitol, qui peuvent avoir un effet laxatif. Ils sont très difficiles à digérer. Lorsque les bactéries de votre côlon brisent ces “sucres non absorbés” cela vous provoque des gaz et peut amener à la diarrhée. Arrêter de fumer. La nicotine contribue au syndrome du colon irritable. De plus, lorsque vous fumez, vous avalez de l’air ce qui sensibilise encore votre intestin (rassurez-vous je ne vous demande pas d’arrêter de respirer).

Augmentez votre consommation de fibres

Les fibres solubles absorbent le liquide contenu dans vos intestins l’aidant à prévenir la diarrhée. Les bonnes sources de fibres sont les haricots (verts), l’avoine et certains fruits, comme les pommes, les fraises et le pamplemousse. Si vous ne pouvez pas augmenter les fibres solubles dans votre alimentation, prenez un supplément quotidien de psyllium, le principal ingrédient des fibres alimentaires. Contrairement aux laxatifs chimiques, le psyllium est sûr sur le long terme. Suivez les instructions de dosage sur l’étiquette. Si la constipation est votre problème principal, utilisez des fibres insolubles trouvées dans le blé entier, le son et d’autres grains entiers, les feuilles de salade et d’autres aliments. Les fibres insolubles gonflent les selles ce qui accélère leur passage à travers les intestins.

Si vous n’avez pas beaucoup de fibres dans votre alimentation, augmentez la quantité progressivement. Un fort ajout de fibres trop rapidement peut réellement vous donner des gaz et des ballonnements. Incorporez doucement les fibres dans votre alimentation. Buvez au moins six à huit verres d’eau chaque jour pour maintenir les fibres en mouvement en douceur à travers votre système. Ne faites pas de gros repas !

Mangez des petits repas plus souvent plutôt que deux ou trois gros repas par jour. Prendre trop de nourriture à la fois peut hyperstimuler votre système digestif.
Si vous prenez l’habitude de manger peu, plus souvent, vous allez lentement faire plus attention à mâcher vos aliments. Les gros mangeurs, mangent souvent rapidement et avalent souvent trop d’air, qui se transforme en gaz intestinaux gênants.

Mangez du yogourt. La diarrhée peut drainer et évacuer les bonnes bactéries qui aident à prévenir les bactéries nocives qui deviennent de plus en plus hors de contrôle. Lorsque vous avez la diarrhée liée au colon irrité, mangez beaucoup de yogourt contenant des bactéries actives, telles que les acidophilus. Ou prendre des suppléments d’acidophilus. La posologie journalière habituelle est d’un comprimé contenant 1 à 2 milliards d’organismes vivants. Prenez-le sur un estomac vide.

Boire du thé

Chaque jour, boire une tasse ou deux de thé à la menthe qui détendra vos intestins, réduira les spasmes et soulage la douleur des gaz et des ballonnements. Assurez-vous d’ajouter vous-même de la vraie menthe poivrée, plutôt que du thé noir avec un arôme de menthe poivrée.

Boire du thé au gingembre. Le gingembre apaise toutes sortes de problèmes digestifs, y compris le syndrome du colon irrité. Pour faire un thé de gingembre frais, râper une demi-cuillère à café de gingembre dans une tasse, puis versez dans l’eau chaude, laisser infuser pendant 10 minutes, filtrer le gingembre et boire le thé. Des sachets de thé de gingembre sont également disponibles. Boire quatre à six tasses par jour.

Faites de l’exercice

Chaque fois que possible, faites au moins 30 minutes d’exercice non compétitif comme la marche. L’exercice aide à soulager le stress, libère les endorphines qui sont des antidouleurs naturelles et permettent à votre système digestif de fonctionner en douceur.

Source: https://www.remedes-de-grand-mere.com/remede/syndrome-colon-irritable-remedes-naturels/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s