Les scientifiques nous avertissent que notre façon de cuisiner le riz est nocive pour notre santé !

Les scientifiques nous avertissent que notre façon de cuisiner le riz est nocive pour notre santé !

Des milliards de personnes dans le monde se nourrissent quotidiennement de riz. En fait, c’est l’un des aliments de base, en particulier de la cuisine asiatique. Mais cette plante, qui pousse les racines dans l’eau, fixe particulièrement bien l’arsenic sous sa forme inorganique. Ce semi-métal est abondamment présent dans l’eau des rizières, notamment au Bangladesh où l’arsenic naturellement présent en grande quantité dans la roche contamine la nappe phréatique qui la surmonte. Ce qui pose problème car il est connu pour être hautement toxique. L’exposition prolongée à ce composé pouvant entraîner une intoxication chronique, l’arsenicisme, selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Elle peut se manifester par des lésions de la peau, une maladie des nerfs, un diabète, une atteinte cardiovasculaire ou un cancer.

Il existe plusieurs formes de riz – riz blanc, riz brun ou complet, riz sauvage, riz safrané, riz basmati et bien d’autres encore. Le riz est si facile à cuisiner et la plupart d’entre nous pensent qu’ils maîtrisent sa cuisson.

Le problème avec le riz

Beaucoup de formes de riz sont lié à l’arsenic, naturellement ou en raison des pesticides et des toxines industrielles qui contaminent le sol. Le professeur Andy Meharg, professeur à Queens University à Belfast, a pu tester trois méthodes différentes de cuisson du riz:

  • Premièrement, il a fait du riz en utilisant la méthode traditionnelle où une tasse de riz est mélangée avec deux tasses d’eau. Avec cette méthode, Meharg a trouvé qu’une tonne d’arsenic est restée dans le riz.
  • Avec la deuxième méthode, il a utilisé cinq tasses d’eau pour chaque tasse de riz. L’excédent d’eau de cuisson étant ensuite jeté. Cette méthode de cuisson a réduit la teneur en résidus d’arsenic de 57%.
  • Dans la troisième méthode, Meharg a trempé le riz pendant la nuit avant de le cuire. Il a découvert que cela a permis de réduire les niveaux d’arsenic de 80%.

La plupart des formes de riz sont naturellement sans gluten. Donc, si vous souffrez de maladie cœliaque, vous ne devez pas éliminer le riz de votre alimentation. Mais les traces d’arsenic dans le riz sont très alarmantes. La méthode de cuisson que nous considérons tous comme facile est en train de nous tuer. Alors, quelle est la meilleure façon de cuire le riz sans cet arsenic nocif ? Voici les étapes suivantes:

  1. Tremper le riz pendant la nuit.
  2. Le lendemain, laver et rincer le riz (minimum trois fois)
  3. Égoutter le riz.
  4. Ajouter cinq verres d’eau pour un verre de riz dans une casserole.
  5. Porter l’eau à ébullition puis baisser le feu à doux.
  6. laisser mijoter pendant 10 à 15 minutes et éteindre le feu.

La prochaine fois que vous cuisinez du riz, pré-trempez-le avant de le cuire pour réduire les niveaux d’arsenic et être à l’abri de ce poison.

Source: http://mangermediterraneen.com/les-scientifiques-nous-avertissent-que-notre-facon-de-cuisiner-le-riz-est-nocive-pour-notre-sante/

Publicités

2 réflexions sur “Les scientifiques nous avertissent que notre façon de cuisiner le riz est nocive pour notre santé !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s