Intolérance au gluten

Désagréments digestifs, fatigue lancinante, coups de blues inexpliqués peuvent s’expliquer par une intolérance au gluten, également connue sous le nom de maladie cœliaque. Les effets de cette intolérance peuvent être diminués en évitant les aliments qui contiennent du gluten. Le gluten est un terme générique pour désigner des protéines que l’on retrouve dans certaines céréales : seigleavoinebléorge, kamut, épeautre. Les protéines du gluten qui provoquent la maladie coeliaque sont les gliadines du blé et de l’épeautre (céréale proche du blé), les sécalines du seigle, les hordéines de l’orge. Le gluten se forme au cours de la panification, lors du pétrissage. Il a pour propriété de donner du volume et de l’élasticité aux produits de boulangerie, leur procurant une texture moelleuse.

L’intolérance au gluten ou maladie cœliaque ne provoque pas de réaction violente immédiate. L’ingestion de gluten provoque une réaction immunitaire anormale, entraînant la production d’anticorps dirigés contre les protéines du gluten. Cela crée une réaction inflammatoire au niveau des cellules des villosités intestinales, petites structures de l’intestin qui permettent l’absorption de la majeure partie des nutriments, des vitamines et des minéraux. Cette atteinte des villosités intestinales qui peut aller jusqu’à leur destruction complète (atrophie villositaire) altère l’absorption des nutriments. Ce atteinte provoque différents symptômes: fatigue, anémie, troubles de l’humeur, amaigrissementostéoporose.

Chez le nourrisson, la maladie cœliaque se manifeste en général au moment de la diversification alimentaire et donc de l’introduction du gluten dans l’alimentation par une diarrhée chronique avec des selles molles, une anorexie (refus de s’alimenter), des vomissements, un abdomen ballonné, un arrêt de la prise de poids puis de la croissance. Par ailleurs l’enfant est pâle, triste, fatigué et peut prendre du retard dans son développement psychomoteur.

Toutefois ce tableau classique de la maladie ne se voit pratiquement de nos jours grâce au diagnostic précoce. Mis au point dans les années 1990, des tests sanguins sont réalisés assez vite devant des symptômes digestifs relativement mineurs : des selles d’aspect inhabituel, une diminution de l’appétit , une prise de poids insuffisante ou encore des symptômes non digestifs (infections à répétition, anomalies de l’émail dentaire, anémie par carence en fer qui ne se corrige pas malgré le traitement). Dans ces situations, une prise de sang à la recherche d’anticorps IgA transglutaminases, caractéristiques de la maladie, permet de faire le diagnostic rapidement. Celui-ci sera ensuite confirmé par une biopsie intestinale. En l’absence de symptômes, le diagnostic de maladie cœliaque peut également être posé suite à un dépistage chez les membres de la famille d’un malade ou chez les enfants qui présentent une pathologie fréquemment associée à une maladie cœliaque.

Parmi les principaux symptômes, on retrouve :

Il est ainsi bien établi que la probabilité d’avoir une maladie coeliaque est multipliée par dix chez le frère ou la sœur d’une personne présentant la maladie par rapport à la population générale. Le risque est également plus élevé chez les enfants d’une personne atteinte. Par ailleurs, on sait que 3 à 7% des enfants qui ont un diabète insulinodépendant ont également une maladie cœliaque et que cette affection est aussi plus fréquente dans certaines pathologies, notamment chez les enfants trisomiques.

Source: http://sante.lefigaro.fr/mieux-etre/nutrition-pratique/intolerance-gluten/quels-symptomes

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s