Le pouvoir des herbes

Parfumer les mets et soigner les hommes. Voilà la jolie vocation des herbes aromatiques. Elles apportent un petit plus dans l’assiette qui fait danser les papilles tout en protégeant notre corps. Alors, usons et abusons des herbes aromatiques Le pouvoir des herbes…

Les herbes les plus classiques

La ciboulette : elle est pleine de vitamine C, a des vertus digestives et apéritives, et chasse les toxines de l’organisme. Elle se coupe, mais ne s’arrache pas, et s’utilise pour assaisonner un grand nombre de plats. Elle se marie particulièrement bien aux pommes de terre et aux œufs, mais comme elle ne supporte pas la cuisson, sa seule exigence est d’être incorporée au dernier moment. Ses fleurs aussi sont comestibles et donnent de la couleur aux salades d’été.

Le persil : diurétique, tonique, aphrodisiaque et riche en vitamine A et C, le persil aide à réguler les menstruations et aussi à soulager les indigestions. Le persil, plat ou frisé – le plat reste plus savoureux que le frisé – est un des éléments du bouquet garni et il est l’ingrédient principal et du taboulé. Ses feuilles parfumées s’ajoutent à la cuisson et/ou en décoration au moment de servir. Il est idéal avec les crudités, les viandes ou encore les fritures.

Le thym : antiseptique et antibactérien, le thym est très efficace contre la toux, et les maladies des bronches. Cette plante aromatique est emblématique de la région méditerranéenne, et est aussi une composante du bouquet garni. Le thym parfume les viandes et poissons grillés, les légumes et les fruits, les fromages frais, mais son arôme puissant recommande d’avoir la main légère. Il s’utilise frais ou séché et supporte très bien la cuisson.

Le romarin : antiseptique, stimulant et tonique, il est excellent pour dégager les voies respiratoires. Il s’accorde parfaitement avec l’agneau, le porc et la volaille, mais aussi avec le gibier. Et il accompagne à merveille les poissons de la méditerranée ainsi que les desserts à base de fruits. Ses tiges peuvent aussi faire office d’originales piques à brochettes pour des grillades improvisées et parfumées…

Le cerfeuil : diurétique, antiseptique, riche en vitamine C, il convient aux plats cuisinés au beurre, aux vinaigrettes, aux œufs, potages, salades de pommes de terre et de haricots verts. La cuisine de nos grand-mère en raffolait, mais il a tendance à disparaître de nos assiettes… Son petit goût anisé et fin mérite plus que de parfumer les soupes. Les crudités, les grillades, les omelettes lui conviennent aussi bien.

Les Herbes les plus exotiques

L’aneth : diurétique et antispasmodique, l’aneth en infusion – ses graines – est excellent pour la digestion et vient à bout des hoquets les plus tenaces, semble-t-il. Elle accompagne à merveille le saumon, les poissons, les œufs, les pommes de terre, la betterave ou encore le concombre, la crème fraîche. Les graines aromatisent vinaigres, cornichons et salades.

La menthe : antiseptique, la menthe est souvent utilisée en traitement des problèmes des voies respiratoires, des nausées, de l’asthme et des rhumatismes. La menthe est l’une des plante aromatiques les plus utilisées pour son parfum rafraîchissant et se retrouve sous divers formes dans l’industrie agro-alimentaire et pharmaceutique. Très appréciée des cuisines méditerranéennes, orientales et asiatiques, elle parfume plats salés et sucrés, assaisonne légumes et viande, ainsi que les salades de fruits.

La sauge : tonique, digestive, stimulante du foie et de l’estomac, elle est utilisée pour le traitement des maladies digestives, troubles nerveux, infections buccales et cutanées. Elle s’utilise fraîche ou séchée, et parfume à merveille les viandes blanches et notamment la viande de porc. Cette plante est très utilisée dans la cuisine italienne, et est aussi très populaire dans la cuisine anglo-saxonne.

La coriandre : bactéricide et diurétique, source de vitamine K et possédant des propriétés antioxydantes, la coriandre a tout pour plaire, mais son goût particulier ne fait pas l’unanimité. Indispensable dans le couscous et base de nombreux curry, elle donnent aux plats un petit goût oriental, on l’appelle d’ailleurs le persil chinois. Ses feuilles parfument et décorent, ses graines se broient et parfument délicatement le riz, et ses racines se pilent pour devenir condiment de base de la cuisine thaïlandaise.

Le basilic : il possède des vertus digestives et bactéricides, et a aussi comme qualité d’éloigner les moustiques. Emblématique de la cuisine italienne, produit star du pesto, le basilic s’accorde à merveille avec les viandes blanches, l’agneau et le poisson, les pâtes, les légumes, surtout la tomate et tout comme la menthe, parfume délicatement les salades de fruits. La cuisson atténue son parfum, et le mortier l’exhale.

Source: http://www.topsante.com/nutrition-et-recettes/equilibre-alimentaire/astuces-cuisine/le-pouvoir-des-herbes-10762

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s