Mangez-vous des OGM?

 

tomate

Selon la définition de la Commission de l’éthique en science et en technologie du Québec, un organisme génétiquement modifié (OGM) est « un microorganisme, une plante ou un animal dont le patrimoine génétique a été modifié par génie génétique pour lui attribuer des caractéristiques qu’il ne possède pas du tout ou qu’il possède déjà, mais à un degré jugé insatisfaisant à son état naturel, ou pour lui enlever ou atténuer certaines caractéristiques jugées indésirables »1.

Ainsi, un OGM est un être vivant dont le matériel génétique a subi une transformation spécifique par la méthode appeléetransgénèse. À ce jour, les OGM approuvés au Canada sont des plantes ou des microorganismes. Par exemple, le maïs-grainBt, un OGM destiné à l’alimentation animale, résiste à un insecte nuisible aux cultures (la pyrale), alors qu’une bactérie GM sécrète une insuline humaine utilisée pour traiter le diabète.

Les protéines, la finalité des modifications génétiques

Chaque gène constitue une « instruction » pour fabriquer une protéine. Ainsi, lorsqu’un être vivant est modifié par transgénèse, la modification entraîne toujours l’ajout d’au moins une protéine dans son métabolisme ou le blocage de sa synthèse. Il existe des dizaines de milliers de gènes. Chaque protéine est fabriquée à l’aide d’un ou de quelques gènes, et il existe donc des dizaines de milliers de sortes de protéines.

Le rôle des protéines est majeur et varié :

  • La kératine constitue la matière de base des plumes, des poils et des griffes;
  • l’insuline est une protéine hormonale essentielle à la régulation du taux de sucre dans le sang chez les mammifères;
  • les immunoglobulines sont des anticorps intégrés au système immunitaire.

Certains types de protéines sont peu répandus chez les êtres vivants alors que d’autres sont très communs. L’ubiquitine, impliquée dans la dégradation des protéines, est considérée comme étant universelle. Elle est présente autant chez l’humain et la mouche à fruits que chez les levures. Pour fabriquer l’ubiquitine, 14 gènes peuvent être nécessaires2.

Source: http://www.ogm.gouv.qc.ca/

Risques potentiels associés à la consommation d’aliments avec OGM

L’utilisation des OGM soulèvent certaines inquiétudes quant aux risques potentiels qu’ils peuvent présenter pour la santé :

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) considère que les aliments avec OGM présentent les mêmes risques pour la santé que les aliments classiques.

Dans un rapport intitulé « Biotechnologie alimentaire moderne, santé et développement : étude à partir d’exemples concrets » publié en 2005, l’OMS présentait une analyse des risques pour la santé et l’environnement des OGM. Selon ce rapport, les nouveaux aliments GM peuvent renforcer la santé et le développement.

Sources: http://www.ogm.gouv.qc.ca/sante_et_environnement/sante/risques_potentiels/sante_risques.html

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s