Pouvez-vous vivre seul sans ami?

Voici un article qui explique l’individu n’est pas fait pour être seul.

Nous sommes tous un peu envieux de […] ceux qui savent être en tête à tête avec eux-mêmes et ne compter que sur eux , écrit le professeur Marcel Rufo, pédopsychiatre, dans Détache-moi (Anne Carrière, 2005). Dans une société de « l’hypercontact’, les solitaires suscitent notre admiration par leur faculté d’autonomie. Leur indépendance révèle une grande force de caractère, à condition qu’elle soit relayée par des moments de sociabilité. Dans le cas contraire, leur repli confine à la phobie sociale.

Un sentiment de suffisance

Mélanie, 35 ans, est célibataire. Traductrice, elle passe le plus clair de son temps seule. Un choix dont elle se dit satisfaite et fière : « Cela prouve que je n’ai besoin de personne. » Complexe de supériorité ? En tout cas, une forme de suffisance prenant sa source dans l’enfance : si l’on m’a dit que j’étais le plus intelligent, le plus fort…, pourquoi irais-je vers l’autre, qui ne m’apportera rien ?

Quand l’éducation n’a pas inculqué le goût du partage et de la découverte d’autrui, l’enfant développe un égoïsme qui peut se manifester par le retranchement. A terme, il risque de souffrir du syndrome de l’imposteur : chaque rencontre lui fait craindre d’être « démasqué », pour apparaître dans toute sa banalité et son isolement.

Une anxiété sociale

Car d’après le psychiatre et psychothérapeute Frédéric Fanget, « personne ne peut se suffire à lui-même ». Ce ne sont que « des arguments rationnels que ces solitaires se cherchent, par refus d’admettre la vraie raison de leur retranchement : la peur des autres».

Une anxiété sociale qui peut être génétique, reconnaît Frédéric Fanget, qui s’est penché sur des études scientifiques menées aux Etats-Unis auprès d’enfants asociaux. Ou éducative, comme le confirme Stéphane, 42 ans : « On ne recevait personne à la maison. Mes parents étaient repliés sur leur couple. » Il en a développé une méfiance excessive à l’égard d’autrui : « Lorsque vos parents vous disent – et montrent – qu’il ne faut faire confiance à personne, vous en devenez individualiste ! »

Source: http://www.psychologies.com/Moi/Moi-et-les-autres/Solitude/Articles-et-Dossiers/Je-ne-me-sens-bien-que-seul

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s