Voici la maladie la plus courante et dévastatrice dont vous n’aviez jamais entendu parler

 

Voici la maladie la plus courante et dévastatrice dont vous n’aviez jamais entendu parler.

La maladie commence habituellement par des crampes, et peut sembler tout à fait banale( cette maladie touche une femme sur dix)

Fort semblable aux crampes menstruelles. Mais à vrai dire, cette douleur a des conséquences plus graves que ce qu’elle en a l’air. Ce qui est étrange, c’est que quasiment tous les autres aspects de votre santé paraissent normaux. Si bien, que les médecins ne peuvent comprendre ce qui s’est mal passé. L’endométriose est la coupable.

L’endométriose est une maladie bénigne, pouvant être douloureuse, constituée par la présence, en dehors de l’utérus, d’un tissu ressemblant à celui qui tapisse l’intérieur de la cavité utérine (l’endomètre). Elle implique généralement les ovaires, l’intestin, et le tissu conjonctif du bassin. Mais peut se propager également au-delà de ces zones.

Ce tissu qui tapisse l’utérus agit comme il le ferait normalement. L’endomètre s’épaissit en vue d’une potentielle grossesse, et s’il n’y a pas fécondation, il se désagrège et saigne (= les règles). Cela provoque de terribles crampes. Finalement, l’endométriose relie les organes ensemble.

Les symptômes de l’endométriose comprennent les suivants : règles douloureuses, rapports intimes douloureux, selles douloureuses, irritabilité, dépression, fatigue, la dysménorrhée – crampes et douleurs survenant lors des règles, et l’infertilité – qui se fait plus courante à mesure que la maladie progresse. Vous pouvez également rencontrer la diarrhée, la constipation, la fatigue, et les ballonnements. Attention ce n’est pas une petite douleur qui passe avec un Doliprane. C’est une douleur invalidante qui au mieux, dure pendant les règles, au pire, s’étend sur d’autres périodes du cycle.

« Pour certaines femmes, la douleur associée à l’endométriose peut entraîner de la fatigue, des sentiments de dépression et d’isolation, des problèmes liés aux relations et à la sexualité et de la difficulté à respecter ses engagements sociaux et au travail. »

Il existe des facteurs de risque liés au développement de l’endométriose. Si vous n’avez jamais eu d’enfant, que vous avez eu des antécédents d’infection du pelvis, que vous êtes parenté à des femmes atteintes de cette maladie ou que vous avez une condition médicale qui empêche le passage normal du flux menstruel hors du corps, vous courez un risque plus élevé. C’est un processus qui peut prendre des années à se développer.

La conséquence la plus fréquente de l’endométriose est l’infertilité. Environ la moitié des femmes atteintes d’endométriose auront du mal à avoir un enfant. Et elles auront aussi plus de risques de développer un cancer de l’ovaire.

maladie la plus courante (2)

Voici la maladie la plus courante et dévastatrice: Elle touche donc potentiellement toutes les femmes réglées.

(Et d’ailleurs, lorsqu’on les interroge, la plupart des femmes atteintes sévèrement par cette maladie se plaignent d’avoir souffert depuis la puberté de douleurs gynécologiques).

L’endométriose est une maladie que chaque femme devrait connaître. Un diagnostic précoce permet donc d’améliorer le pronostic.

Source: http://www.espritsciencemetaphysiques.com/ceci-est-la-maladie-la-plus-courante-et-devastatrice-dont-vous-naviez-jamais-entendu-parler.html

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s