Elle place une pince à linge sur le lobe de son oreille. Voici pourquoi vous devriez le faire aussi

En général, lorsque l’on a mal quelque part, notre premier réflexe est de se ruer sur la boîte à pharmacie à la recherche d’anti-douleur ou d’un quelconque sirop ou comprimé.

Dans notre société hyper médicalisée, on pense de moins en moins aux médecines alternatives. Par superstition ou par scepticisme, on tend à ne pas y croire ou à trouver cela du domaine de l’abstrait ou de l’arnaque pure et simple. Pourtant, certaines comme l’acupression, ont fait maintes et maintes fois leurs preuves.

Aviez-vous déjà remarqué que lorsque vous utilisiez un ciseau pour découper une photo d’identité par exemple, votre mâchoire se contractait? Cela est dû à un croisement neurologique dans le cerveau. Selon ce même principe, la docteur en réflexologie Helen Chin Lui explique très justement : “Chaque oreille contient une véritable carte des réflexes corporels. Celles-ci sont riches en terminaisons nerveuses et établit des connexions multiples avec le système nerveux central”.

La prochaine fois que vous aurez mal quelque part, pensez à la méthode suivante et essayez! Tout ce dont vous avez besoin est d’une pince à linge… vous pourriez être surpris! Regardez ci-dessous : 

On repère 6 zones « maîtresses » où pincer l’oreille avec la pince à linge. Chacune a ses propriétés.

 
Source:http://new.likemag.com/fr/elle-place-une-pince-a-linge-sur-le-lobe-de-son-oreille-voici-pourquoi-vous-devriez-le-faire-aussi/19601

 

Voilà ce qui arrive à notre corps quand nous regardons nos téléphones portables avant d’aller dormir

tablet

Vous n’ignorez pas que l’utilisation d’écrans avant de vous coucher peut perturber votre sommeil ; de nouvelles études suggèrent que le problème est plus grave encore.

Selon une étude de décembre 2014 du Brigham & Women’s Hospital à Boston aux Etats Unis, non seulement l’utilisation d’un iPad au lit rend votre endormissement plus difficile, mais cela a aussi un impact sur votre veille et votre fatigue, le lendemain. Publiée dans le journal Proceedings of the National Academy of Sciences, l’étude explique que ses résultats concernent toute personne utilisant en soirée un portable, un smartphone, une tablette ou certaines télévisions.

Ces recherches confirment les conclusions d’études plus anciennes, qui avaient déjà mis en évidence le lien entre l’utilisation tardive d’écrans, et la qualité du sommeil.

« Nous savions déjà que la lumière de ces écrans modifie l’état de fatigue et d’attention, en inhibant les niveaux de mélatonine dans le sang”, explique le Dr Anne-Marie Chang, neuroscientifique associée au sein de la Division du Sommeil et des Troubles Circadiens du BWH. « Cette étude a produit des résultats détaillés d’une comparaison directe entre lire sur un appareil émettant de la lumière et lire un livre imprimé, et les conséquences sur le sommeil. »

Si vous ne voulez pas vous sentir comme un zombie pendant la journée, les conclusions sont claires: Lisez un vrai livre imprimé est préférable si vous devez stimuler votre esprit avant de vous coucher, et évitez les écrans comme si votre vie en dépendait, car elle le pourrait bien. Selon Chang, le manque de sommeil – que ce soit à cause d’une quantité ou d’une qualité de sommeil insuffisante – est lié à d’autres problèmes de santé, comme l’obésité, le diabète, et des maladies cardiovasculaires. La suppression chronique de mélatonine a par ailleurs été associée à un risque accru de certains types de cancers, a-t-elle dit.

Il va sans dire que le sommeil a naturellement des bénéfices intrinsèques qui font qu’il est préférable de ne pas trop s’en priver en temps normal.

L’étude s’est tenue pendant deux semaines, et a suivi douze participants, qui ont lu un iPad pendant quatre heures avant de se coucher, cinq jours de suite; ce protocole a par la suite été répété avec des livres imprimés. Pour certains cobayes, l’ordre était inversé, et ils ont dû commencer par les livres pour finir par les iPads.

Les utilisateurs d’iPad ont mis plus longtemps à s’endormir, ont moins bien dormi, et ont connu des cycles de sommeil paradoxal plus courts comparés aux lecteurs de livres. Les utilisateurs d’iPad ont par ailleurs produit moins de mélatonine, une molécule qui régule votre sommeil. Le lendemain, ils étaient aussi plus fatigués que les lecteurs de livres, et ce même s’ils avaient tous dormi pendant huit heures complètes.

Les effets dans le monde réel pourraient être encore pires que ce que les chercheurs ont observé pendant leur étude, malheureusement. Selon Chang, comme les utilisateurs d’iPad se sentent plus attentifs et réveillés, les personnes utilisant des écrans avant d’aller se coucher pourraient bien rester debout plus longtemps que les participants de l’études n’en avaient le droit, et par conséquent, leur sommeil pourrait en pâtir encore plus.

Si vous devez vraiment utiliser votre tablette, votre téléphone ou votre ordinateur avant de dormir pour quelque raison que ce soit, il pourrait y avoir un moyen de les rendre moins nocifs. Essayez un filtre qui bloque la lumière bleue – il y a une application pourAndroid qui permet d’accomplir ceci, mais vous devrez investir dans un filtre physiquepour votre matériel Apple. Pour les ordinateurs, utilisez F.lux. Selon les chercheurs, c’est en effet la lumière bleue qui vous maintient éveillé, et inhibe la production de mélatonine, ce qui affecte négativement la qualité de votre sommeil.

« La meilleure recommandation (quoique pas la plus populaire) serait d’éviter l’utilisation d’écrans produisant de la lumière avant de se coucher. » conclut le Dr Chang. « Pour ceux qui doivent utiliser des ordinateurs ou d’autres appareils émettant de la lumière le soir, les logiciels et autres technologies qui filtrent la lumière bleue peuvent être utiles. »

Source: Les Chroniques d’Acturius

http://www.arcturius.org/chroniques/voila-ce-qui-arrive-a-notre-corps-quand-nous-regardons-nos-telephones-portables-avant-daller-dormir/