« Les paroles humiliantes peuvent détruire des neurones chez les enfants »

L'enfant et la peur

La pédiatre Catherine Gueguen explique ce que la science a découvert sur le cerveau des enfants. Et en quoi ces travaux valident les principes de l’éducation bienveillante.

Pourquoi les nouvelles connaissances sur le cerveau devraient-elles changer la manière d’éduquer notre progéniture?

Les chercheurs du XXIe siècle nous disent ce qui favorise le bon développement de l’enfant: une relation bienveillante, empathique, soutenante. Car cette attitude permet à son cerveau, très fragile, d’évoluer de façon optimale. Les liens affectifs influencent à la fois les capacités de mémoire, d’apprentissage, de réflexion, mais aussi les capacités relationnelles, les émotions, les sentiments. Ils modifient la sécrétion de molécules cérébrales, le développement des neurones. Ils modifient également la régulation du stress, et même la faculté d’agir de certains gènes. Le psychiatre John Bowlby, décédé en 1990, postulait déjà que le besoin d’attachement était vital pour l’enfant; les neurosciences l’ont confirmé ces dix dernières années.

 En quoi est-ce une révolution?

La grande majorité des parents ont été élevés avec des menaces, sommés d’obéir sous la pression du fameux « Je compte jusqu’à trois: un, deux… » Alors ils banalisent cette forme de violence, sans imaginer qu’elle a des conséquences psychologiques mais aussi physiologiques. « Qu’est-ce que tu es maladroit! », « Tu es infernal! »: ces paroles humiliantes, répétées, peuvent détruire des neurones dans des structures essentielles du cerveau.

 Pourtant, ces parents ont grandi à l’époque Dolto…

Françoise Dolto a eu le mérite de demander aux adultes de considérer les enfants comme des personnes. Ce qu’elle ne pouvait pas savoir, à l’époque, c’est à quel point le cerveau d’un petit est immature. Son intellect est incapable de traiter les longs discours des adultes. Dolto a recommandé aux parents de s’expliquer sur leur attitude. Or leurs raisonnements ne sont pas à la portée des enfants. Ces paroles les angoissent au lieu de les rassurer.

Qu’a-t-on appris, encore, en observant la manière dont fonctionne le cerveau des enfants?

La science nous montre qu’il faut cesser de voir un comportement intentionnel dans les colères des tout-petits. Les « caprices », ça n’existe pas! On qualifie ces enfants de « tyrans », alors qu’ils ne sont simplement pas capables de gérer leurs émotions avant 5 ou 7 ans. L’une des grandes découvertes des neurosciences, c’est que le tout-petit ne peut pas s’apaiser seul. Quand un bambin de 18 mois se roule par terre, ce n’est pas pour manipuler ses parents, arriver à ses fins. Il vit une tempête émotionnelle qui le dépasse. Son père ou sa mère se disent « Il faut rester ferme! » comme s’ils étaient dans un rapport de force où il faudrait avoir le dessus. Or la question est tout autre. Il s’agit de se tenir aux côtés de l’enfant pour mettre des mots sur ce qu’il ressent, le sécuriser, le consoler. Sans pour autant céder à ses désirs quand ceux-ci ne sont pas justifiés.

Où les parents peuvent-ils puiser leur bienveillance, quand le monde se fait si rude?

Ils doivent s’entourer d’un cercle amical et familial lui-même bienveillant. Il faut s’éloigner des personnes toxiques, à commencer par le conjoint, s’il est maltraitant. Ne pas « rester ensemble pour les enfants », comme on l’entendait à la génération précédente. Je recommande aussi aux parents de se former par des stages ou des livres à la communication non violente [NDLR: voir le site nvc-europe.org], une méthode qui permet de nouer des relations plus harmonieuses. Et surtout, je conseille de ne pas s’oublier. Sur mes ordonnances, je prescris des dîners en tête à tête.

Catherine Gueguen est médecin à l’Institut hospitalier franco-britannique de Levallois-Perret. Auteur de Pour une enfance heureuse (Robert Laffont).

Source: http://www.lexpress.fr/styles/enfant/catherine-gueguen-les-paroles-humiliantes-detruisent-des-neurones-chez-les-enfants_1678176.html

Les bienfaits d’un soin énergétique pour les enfants

Fotolia enfant arbre

En quoi consiste un soin énergétique?

Lors d’un soin énergétique, le thérapeute vous transmet l’Énergie Vitale qu’il reçoit de l’Univers. Cette Énergie Vitale va aider votre Esprit à corriger le dysfonctionnement ou le sentiment de mal-être, faisant l’objet du soin. Cette transmission se fait à l’aide des sens de la vue, du toucher, de la voix et du son et, dans certains cas avec l’utilisation d’huiles essentielles, de bols tibétains, de pierres, etc. Il est important de bien comprendre qu’un soin énergétique, pas plus que le thérapeute qui l’a donné, ne guérit rien mais constitue un apport énergétique pertinent et efficace pour permettre à votre Esprit de corriger lui-même le dysfonctionnement qui vous perturbe. Un soin énergétique va aider à libérer les blocages et restrictions, cristallisés dans les corps physique, émotionnel, mental et spirituel qui entravent la vitalité et la santé, en empêchant la libre circulation de l’Énergie Vitale Universelle dans ces corps.

Pourquoi offrir un soin énergétique aux enfants? Une mauvaise circulation de l’énergie peut occasionner des troubles physiques, anxiété, hyperactivité, difficulté de sommeil, trouble psychosomatiques, troubles d’apprentissage, etc.

Ce soin permet aux enfants de reprendre confiance et contact avec eux-mêmes. Dans l’environnement actuel de la société et de son exigence, il est souvent difficile pour un enfant de vivre à son propre rythme.  Pour les enfants autistes ou vivant avec un trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité ou souffrant d’anxiété, ce soins permet de les reconnecter à leur essence, d’élargir leur conscience et leur ouverture à notre monde. Ces enfants sont souvent hors de leur corps à savoir qu’ils ne sont point ancrés dans notre univers. On observe chez les enfants ayant reçu des soins énergétiques des amélioration  au niveau de leurs bien-être, de leurscapacités attentionnelles, leurs habiletés sociales, etc.

Un soin énergétique peut se transmettre à distance lorsque l’enfant ne veut pas se déplacer. Les bienfaits sont aussi forts.

Coût d’un soin: 60$ (promotion estivale à 40$)

Information: (514) 208-4994

 

Le « muscle de l’âme» est la source de la peur et de l’anxiété

muscle-de-l-âme (1)

Le « muscle de l’âme» est la source de la peur et de l’anxiété

Le corps humain est composé de nombreux os dont les mouvements sont essentiellement produits par des ligaments, des muscles, des articulations, et d’innombrables autres éléments mobiles qui composent votre corps, mais le plus important de tous: le muscle psoas major.
On l’appelle parfois le « muscle de l’âme », car il est crucial pour stabiliser votre corps, et il a de nombreuses répercussions sur la mobilité, l’équilibre et la flexibilité. Ce muscle est si grand que lorsqu’il est complètement étiré et détendu, la tension libérée par le muscle améliore votre connexion à l’instant présent.

muscle-de-l-âme (1)

Le « muscle de l’âme» Certaines recherches ont montré que le psoas est essentiel à notre bien-être psychologique et à la santé physique. Le muscle s’étend des jambes à la colonne vertébrale. C’est en fait le seul muscle qui relie les jambes à la colonne vertébrale. Il commence à partir de la vertèbre dorsale (thoracique) T12 en passant par les cinq vertèbres lombaires avant d’arriver à la cuisse et à la jambe avant. Le psoas a tendance à être tendu soit à cause de votre style de vie très sédentaire , soit parce que vous êtes actif mais vous ne vous étirez pas suffisamment. Relâcher la tension au niveau du psoas peut soulager votre peur et votre anxiété.

Voici quelques exercices à faire:

muscle-de-l-âme (3)

muscle-de-l-âme (2)

muscle-de-l-âme (1)

Source: http://www.espritsciencemetaphysiques.com/le-muscle-de-l-ame-est-la-source-de-la-peur-et-de-lanxiete.html

 

Le point du bonheur dans votre corps – neutralisez l’énergie négative et renforcez votre système immunitaire

point-du-bonheur-700x452

Il existe un organe dans le corps dont on parle rarement, mais qu’on pourrait qualifier de «point du bonheur». Il se trouve dans le haut de la poitrine et se nomme le thymus.

Il est facile à trouver : posez deux doigts sur la fosse qui se trouve en bas du cou, juste au-dessus du sternum. C’est l’emplacement approximatif du thymus.

Le thymus est appelé «le point du bonheur» car il neutralise l’énergie négative et renforce le système immunitaire et la santé dans son ensemble.

Activer «le point du bonheur »

La glande (le thymus) conserve l’énergie de votre corps. A l’inverse, quand vous êtes stressé, elle conduit à une réduction de l’énergie vitale. Par conséquent, quand votre corps souffre d’un déséquilibre énergétique, elle peut y remédier en servant de pont entre votre cerveau et votre corps.

Tapoter légèrement, caresser et masser ce point, sont des méthodes très efficaces pour augmenter vos vibrations énergétiques. Vous pouvez aussi stimuler votre thymus avec le poing, à la manière de Tarzan (seulement par de petite tapes, ne frappez pas votre poitrine). Quelle que soit la manière que vous choisissez, faites-le pendant 20 à 30 secondes et respirez profondément.

Bien sûr, vous pouvez accompagner cette stimulation de paroles positives. Vous saurez que ce «point du bonheur» est activé quand vous sentirez des frissons dans votre corps, accompagnés d’une sensation de joie et de bonheur. Cela peut prendre du temps. Si vous vous entraînez chaque jour, vous ressentirez l’efficacité de cette stimulation.

Si vous êtes fréquemment sujet aux crises de panique, à l’anxiété et au stress, faire cet exercice plusieurs fois par jour vous permettra de retrouver un équilibre dans votre vie.

http://www.santeplusmag.com/

http://elisheanportesdutemps.terrenouvelle.ca/

Source: http://www.arcturius.org/chroniques/le-point-du-bonheur-dans-votre-corps-neutralisez-lenergie-negative-et-renforcez-votre-systeme-immunitaire/

20 phrases à dire à vos enfants pour qu’ils vous écoutent

« On donne de la force aux enfants quand on reconnait leurs émotions. » disait Haim Ginott. Cela implique de tendre l’oreille, de guider leur expression et de les accueillir en toute bienveillance. ‘

Fotolia enfant

Voici 20 phrases à dire à vos enfants pour qu’ils écoutent.

1) « Ne fais pas ça ! » deviendra « J’aimerais que tu fasses ceci ainsi. » ou encore « tu me rendrais un grand service si tu…« .

2) « Arrête de crier, de râler, de pleurer ! » « Ne fais pas le bébé » deviendra « Je vois que tu as de la peine/ que tu es énervé/que tu es fatigué/… Je suis là pour t’aider.«

3) « Je suis occupé. » deviendra « J’ai entendu ton message et je serai heureux de jouer avec toi dès que j’aurai terminé cette tâche importante.«

4) « Dépêche-toi ! » deviendra « Tu t’es habillé en 47 secondes la dernière fois. J’étais impressionné ! Tu penses pouvoir battre ton record ?«

5) « Tu es têtu ! » deviendra « Tu m’aiderais beaucoup si…«

6) « Tu ne m’écoutes jamais ! ! » deviendra « Préfères-tu faire ainsi ou ainsi ?«

7) « Normal que tu ramènes des notes pareilles, tu ne travailles pas assez ! » deviendra « Je vois que tu as progressé dans cette matière. Tes efforts et ta méthode ont porté leurs fruits. La réussite dans les autres matières n’est qu’une question de temps. Comment puis-je t’aider?«

8) « Arrêtez de vous disputer ! » deviendra « Je vous fais confiance pour trouver une solution acceptable pour chacun de vous. » ou encore « Proposez deux solutions chacun et entendez-vous sur celle que vous préférez le plus tous les deux.«

9) « N’ais pas peur » ou « Allez, vas-y, il n’y a aucune raison de trembler comme un bébé !  » deviendra « Moi aussi je trouve cette situation peu rassurante. Voyons d’où viennent ces peurs et si nous pouvons les éclairer.«

10) « Prête tes jouets  » deviendra « Il me semble que c’est vraiment difficile de partager ses jouets. C’est un sentiment tout à fait normal. Je te propose de les partager quand tu sera prêt(e).«

11) « Ne sois pas jaloux de ton petit frère ! » deviendra « Je me rends compte que la présence de ton petit frère doit être parfois dérangeante pour toi. Tu dois peut-être même éprouver de la colère. Tu n’es pas obligé de l’aimer mais je suis sûr qu’il est lui-même très content qu’un grand frère veille aussi sur sa sécurité. Je t’aime et je suis fier(e) de toi. » ou encore « Tu aimerais que je passe plus de temps avec toi ? Et si nous jouions ?«

12) « C’est incroyable comme tu es maladroit !!! » deviendra « Tu as renversé ton verre d’eau. De quoi as-tu besoin pour éponger ?«

13) « Ce n’est pas grave » deviendra « Je vois que cela te bouleverse. Je comprends que ceci te cause du tracas/de la peine/…. Sur une échelle de 1 à 10, quelle est l’intensité de ta douleur/ta peine/ » ou encore « Montre-moi où tu as mal. Quel est le niveau de ta douleur entre 1 et 10 ? Voilà ce que nous allons faire maintenant pour soigner ta blessure/ton bleu. «

14) « Qui a fait ça ? » deviendra « Comment réparer ?«

15) « Pourquoi fais-tu toujours tout de travers ? » deviendra  » Cette fois-ci tu as commis une erreur. Y a-t-il quelque chose que tu n’as pas ou mal compris ? Souhaites-tu que je te répète cette règle ?«

 16) « Tu es nul ! » deviendra « Tu n’as pas réussi pour le moment. As-tu des idées pour faire différemment ou penses-tu que c’est simplement un plus gros effort à fournir ? De quoi as-tu besoin pour avancer ?«

17) « Range ta chambre » deviendra « J’apprécierais que tu ranges ta chambre. » ou encore « Souhaites-tu commencer à ranger ton bureau ou ton armoire ? » ou « Je vais commencer avec toi.«

18) « tu n’es pas curieux, tu ne t’intéresses à rien ! » deviendra « J’aime te regarder apprendre. » ou encore « J’aime ce mélange de couleurs ou cette forme dans les nuages. Et toi,  qu’en penses-tu ?«

19) « Eteins la TV tout de suite ! » deviendra « Ton émission semble interessante. Ne peut-on pas l’enregistrer pour la regarder plus tard ensemble ? » ou encore « Je suis d’accord pour que tu regardes la TV pendant 25 minutes puis nous passerons à table. Je t’avertira 5 minutes avant la fin du délai. A moins que tu ne préfères lire ta BD ou dessiner pendant ces 25 minutes ?«

20) « Arrête de mentir ! » deviendra « Nous pouvons mentir pour nous protéger ou protéger les gens qu’on aime. Dans les deux cas, on gagne du temps à chercher des solutions ensemble plutôt qu’à cacher les questions ! On s’y met ? »

Source:http://anti-deprime.com/2015/04/17/20-phrases-a-dire-a-vos-enfants-pour-quils-ecoutent/

Confession surprenante sur son lit de mort de l’homme qui a découvert le TDAH

tdah

« Le TDAH est un excellent exemple de maladie fictive ». Tels étaient les mots du Dr Leon Eisenberg, le « père scientifique du TDAH (trouble d’hyperactivité avec déficit de l’attention) », dans la dernière interview qu’il a donnée avant sa mort à 87 ans en 2009.

 Le psychologue de Harvard, Jérôme Kagan, qui est l’un des plus grands experts mondiaux sur le développement de l’enfant, a déclaré : « Revenons 50 ans en arrière. Nous avons un enfant de 7 ans qui s’ennuie à l’école, et perturbe les cours. A cette époque-là, on disait qu’il était paresseux. Aujourd’hui, on dit qu’il souffre de TDAH. Tout enfant qui ne réussit pas à l’école est envoyé voir un pédiatre, et le pédiatre dit « C’est le TDAH, voici de la Ritaline ». En fait, 90 % de ces 5,4 millions d’enfants n’ont pas un métabolisme anormal de la dopamine. Le problème est que si le médicament est disponible pour les médecins, ils feront le diagnostic correspondant ».

Grâce aux ventes pharmaceutiques, le Dr Eisenberg a mené une vie luxueuse grâce à cette « maladie fictive ». Ce médecin a également reçu le « Ruane Prize pour la Recherche de la Psychiatrie des Enfants et des Adolescents. Il a été un chef de file en pédopsychiatrie pendant plus de 40 ans par le biais de son travail dans les essais pharmacologiques, la recherche, l’enseignement et la politique sociale et pour ses théories sur l’autisme et la médecine sociale, » selon la revue Psychiatric News.

Le psychologie américain Lisa Cosgrove et d’autres révèlent les faits dans leur étude « Liens financiers entre les membres du Groupe du DSM-IV (1) et l’Industrie Pharmaceutique ». Ils ont constaté que « sur les 170 membres du groupe, 95 (soit 56 %) avaient un ou plusieurs liens financiers avec des compagnies de l’industrie pharmaceutique. 100 % des membres des groupes sur les ‘troubles de l’humeur’, et ‘schizophrénie et autres troubles psychotiques’ avaient des liens financiers avec l’industrie pharmaceutique ».(2)

Marc-André Gagnon et Joel Lexchin, chercheurs de longue date de la promotion pharmaceutique, ont réalisé une étude qui montre que l’industrie pharmaceutique a dépensé 24,4 % des ventes en dollars sur la promotion, contre 13,4 % pour la recherche et le développement en 2004. Ce qui signifie que presque deux fois plus d’argent sont consacrés à pousser les gens à acheter le produit qu’à faire de la recherche pour s’assurer que ces médicaments sont sans danger!

 Le Dr Edwards C. Hamlyn, un membre fondateur du Royal College of General Practitioners, (Institut Royal des Médecins), a déclaré en 1998 « Le TDAH est une fraude pour justifier le début d’une vie d’addiction aux médicaments chez des enfants ».

Sources et références:

(1) DSM : Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders
DSM-1 en 1952 (1ère édition): il diagnostique 60 pathologies différentes (une centaine de pages)
DSM-2: 145 pathologies.
DSM-3 en 1980: 292 pathologies (567 pages).
DSM-4 en 1994: 410 pathologies (1002 pages).
DSM-5 en 2013: 450 pathologies.
« Cette nouvelle version du manuel fait l’objet de nombreuses critiques selon lesquelles il présente des classifications arbitraires et sans fondement scientifique et sert les intérêts des laboratoires pharmaceutiques ». http://fr.wikipedia.org/wiki/DSM-5

(2) Lisa Cosgrove, Sheldon Krimsky, Manisha Vijayaraghavanan, Lisa Schneider, « Financial Ties between DSM-IV Panel Members and the Pharmaceutical Industry » Psychotherapy and Psychosomatics 2006;75(3):154-60

Psychiatrie : DSM-5, le manuel qui rend fou
http://www.lemonde.fr/sciences/article/2013/05/13/dsm-5-le-manuel-qui-rend-fou_3176452_1650684.html

Source de l’article: http://www.sante-nutrition.org/confession-surprenante-lit-mort-lhomme-decouvert-tdah/

10 signes qui indiquent que vous devriez arrêter de manger du gluten immédiatement

gluten

Plus de 55 maladies ont été liées au gluten, la protéine présente dans le blé, le seigle et l’orge. On estime que 99% des personnes qui ont soit une intolérance au gluten ou la maladie coeliaque ne sont jamais diagnostiqués.

On estime également que près de 15% de la population est intolérante au gluten. Pourriez-vous être l’un d’eux?

Si vous avez l’un des symptômes suivants, cela pourrait être un signe que vous avez une intolérance au gluten:

  1. Problèmes digestifs comme les gaz, les ballonnements, la diarrhée et la constipation. Les enfants qui mangent beaucoup de gluten sont susceptibles de souffrir de constipation.
  2. Kératose pilaire (aussi connue sous le nom de «peau de poule » sur l’arrière de vos bras). Cela tend à être le résultat d’une carence en en acide gras et en vitamine A secondaire à une malabsorption des graisses par les intestins causée par le gluten qui abîme les intestins.
  3. Sensation de fatigue ou d’épuisement après avoir mangé du gluten.
  4. Les maladies auto-immune comme la thyroïdite de Hashimoto, la polyarthrite rhumatoïde, la colite ulcéreuse, le lupus, le psoriasis, la sclérodermie ou la sclérose en plaques.
  5. Perte d’équilibre, étourdissements et autres symptômes neurologiques.
  6. Dysfonctionnement hormonal: PMS, SOPK ou stérilité inexpliquée
  7. Maux de tête et migraine.
  8. Fatigue chronique ou fibromyalgie. Diagnostic fait par le médecin sans pouvoir en trouver la cause.
  9. Gonflements ou douleurs dans les doigts, les hanches ou les genoux.
  10. Des problèmes d’humeur comme la dépression, l’anxiété, des sautes d’humeur et le TDA.

Comment tester l’intolérance au gluten?

J’ai trouvé que la meilleure façon pour déterminer si vous avez un problème avec le gluten est de faire un régime d’élimination et de l’éliminer de votre alimentation pendant au moins 2 à 3 semaines, puis le réintroduire. Notez s’il vous plaît que le gluten est une très grosse protéine et cela peut prendre des mois, voire des années pour l’enlever de votre organisme donc le plus longtemps vous pouvez l’éliminer de votre alimentation avant de le réintroduire, mieux c’est.

Comment éliminer la plaque dentaire et les bactéries de votre bouche?

Enlevez le tartre, la plaque dentaire et les bactéries de votre bouche avec un seul ingrédient !

Améliorez votre santé et blanchissez vos dents avec un seul ingrédient! Vous disposez probablement de tout ce qu’il faut à la maison. Dans le cas où vous n’avez aucune idée de ce que cet ingrédient pourrait être, la réponse est l’huile. C’est une huile comestible non raffinée; l’huile de noix de coco. Peu importe si vous n’en aimez pas le goût, de toute façon, vous n’allez pas la manger. Vous allez prendre deux cuillères à café et les mettre dans votre bouche. Rincez l’huile dans la bouche comme vous feriez avec un bain de bouche, et ce pendant 5 minutes, puis crachez.

Vous allez vous sentir mal à l’aise, mais c’est normal.

C’est une technique utilisée dans la médecine ayurvédique depuis des siècles. Cette méthode peut guérir la mauvaise haleine, la gingivite, l’eczéma, l’acné etc.

L’huile va drainer les bactéries à travers les pores de votre bouche et de votre corps. Cette théorie n’est pas vraiment scientifiquement soutenue. En fait, l’huile, le miel et autres ne font qu’adoucir la peau pour enlever les plaies.

Quoi qu’il en soit, la science reconnait tout de même le pouvoir de l’huile à éliminer les bactéries de la bouche. Dans une étude, il a été constaté que l’huile pouvait éliminer les bactéries, la plaque et le tartre.

L’utilisation de la soie dentaire peut réduire le risque de cancer en réduisant des quantités importantes de bactéries dans la cavité buccale, et l’huile peut faire la même chose!

Si vous faites cela tous les jours, gardez à l’esprit qu’il est recommandé de garder l’huile dans la bouche pendant 20 minutes. Utilisez la soie dentaire, la brosse à dent et bien sûr l’huile régulièrement afin d’avoir une bonne santé bucco-dentaire et une bonne haleine.

 

source: http://remede.eddenya.com/question-reponse/5837-enlevez-le-tartre-la-plaque-dentaire-et-les-bacteries-de-votre-bouche-avec-un-seul-ingredient