LES TYPES DE MÉMOIRE

La mémoire sensorielle

apprendre2013La mémoire sensorielle est l’aptitude de garder un élément en mémoire entre 200 millisecondes à trois secondes grâce à la perception visuelle et à perception auditive.

Les organes des sens transmettent des informations à certaines zones cérébrales où elles sont analysées très brièvement.

C’est ainsi qu’il est possible de se souvenir de ce que l’on a vu, touché, dit … La mémoire sensorielle est capital dans le processus de mémorisation car on doit passer par là pour ensuite enregistrer l’information dans la mémoire à court terme.

La mémoire de travail

La mémoire de travail ou mémoire à court terme nous permet de retenir dans une durée comprise entre une et environ dix secondes, jusqu’à sept éléments pour la majorité des personnes.C’est d’ailleurs pourquoi nous regroupons les numéros de téléphone en groupes de 2 ou 3 chiffres au lieu de les lister sous forme d’une suite de 10 chiffres.

La mémoire de travail va permettre à l’esprit de retenir les informations durant la réalisation de taches.Elles sont traitées pour être ensuite stockées par la mémoire à long terme.L’exemple le plus classique de la mémoire de travail est celui de la recherche d’un objet que l’on a égaré tout en évitant les endroits où l’on sait pertinemment qu’il ne sera pas!

La mémoire à long terme

La mémoire à long terme est la troisième catégorie de mémoire temporelle qui résulte d’un stockage durable à l’intérieur de certaines zones du cerveau.

Cette mémoire à long terme peut être déclarative et non déclarative.
Elle diffère des autres mémoires car les données n’y sont pas effacées après leur traitement et se conservent pendant une très longue période, allant de quelques jours à toute une vie.  Attention, cette mémoire n’est pas sans faille et peut nous jouer des tours !

Elle peut déformer légèrement des faits et sa fiabilité a tendance à décroître avec l’âge !  La mémoire a long terme est divisée en deux grandes catégories : la mémoire explicite ou déclarative et la mémoire implicite ou non déclarative.

La mémoire déclarative regroupe toutes les choses dont on a conscience de se souvenir et que l’on peut décrire avec des mots.

Elle repose sur un enregistrement de connaissances culturelles ou générales qu’un individu peut faire émerger consciemment  avec la mémoire sémantique.

Par exemple, le seul fait qu’un homme ai marché sur la lune peut avoir été en rapport avec notre propre vie, mais est stocké comme élément du savoir.

Parallèlement, la mémoire explicite traite de souvenirs personnels datés et localisés avec la mémoire épisodique.

La mémoire non déclarative, appelée mémoire procédurale ou implicite ne s’exprime pas avec des mots et ne fait pas l’objet d’un rappel conscient.

C’est par exemple notre habilité à savoir marcher, jongler, faire un nœud…  Elle n’est pas accessible a la conscience contrairement à la mémoire déclarative.

Il s’agit de souvenirs qui concernent des associations et des savoirs faire comme  par exemple faire du vélo. Ces gestes sont appris grâce à leur répétition puis stockés dans la mémoire procédurale à long terme. Elle ne nécessite pas un rappel conscient de l’apprentissage des gestes.

La mémoire émotionnelle enregistre des émotions liées à des expériences vécues. Elle conditionne inconsciemment notre comportement et nos pensées.

Source: http://bloghoptoys.fr/les-differents-types-memoire

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s