Apprendre à son enfant à reconnaître les émotions

Lorsque vous réfléchissez au développement de votre enfant, où concentrez-vous vos efforts ? Êtes-vous impatient de le voir progresser dans l’apprentissage de la propreté ? L’apprentissage de la lecture ? Des mathématiques ? En tant que parents, nous avons tendance à être obnubilés par la réussite de nos enfants, par leur capacité à maîtriser des compétences facilement mesurables telles que les aptitudes à la vie quotidienne et les résultats scolaires.

La vice-présidente du service de consultation chez Focus Famille Canada, Wendy Kittlitz, recommande aux parents de ne surtout pas détourner leur attention de leur priorité numéro un : le développement émotionnel de leur enfant.

 

« Les parents ont besoin de donner la parole à leurs enfants pour bien les préparer à affronter la vie. Pour ce faire, ils doivent les aider à identifier leurs émotions, à bien les gérer et à exprimer leurs besoins d’une façon saine, respectueuse et directe », affirme Wendy Kittlitz.

Un enfant qui n’est pas préparé à affronter le quotidien risque de devenir un adulte aussi émotionnel que Peter Pan – un être qui recourt à des comportements enfantins tels que la bouderie, le pleurnichage et les crises de colère pour influencer les autres. S’il n’est pas outillé, il aura du mal à gérer des émotions intenses, qui malheureusement, peuvent facilement devenir destructrices. Dans son livre, The Five Love Languages of Children, Gary Chapman prévient les parents :

« Cela vous surprendra peut-être, mais le premier danger guettant votre enfant est sa propre colère. S’il ne parvient pas à se contrôler, cela l’endommagera ou le détruira. Son incapacité à contrôler sa colère sera la raison de tous ses problèmes présents et futurs, des résultats scolaires déplorables aux mauvaises relations. »

L’enjeu est tel que les parents doivent s’investir s’ils souhaitent aider leurs enfants à bien gérer leurs émotions. Le problème est que bien souvent, nous n’avons aucune idée de comment nous y prendre. Nous connaissons, bien sûr, le résultat final : un jeune adulte ayant une bonne maîtrise de lui-même et étant capable d’exprimer ses sentiments et ses besoins avec respect. Un être capable de gérer sa colère, de pardonner, de faire des compromis et de résoudre des conflits. Toutefois, dans le moment présent, nous nous demandons comment faire pour aider nos enfants à développer cette maturité émotionnelle « à la mesure de la stature du Christ ». (Éphésiens 4.13)

Wendy Kittlitz tente d’aider les parents à démythifier la marche à suivre quant à l’éducation de leurs enfants. Tout d’abord, elle recommande aux parents de se concentrer sur la conscience de soi de leurs enfants tout en respectant leurs émotions. « Votre objectif premier est d’aider vos enfants à être capables de s’arrêter et de s’interroger, et ce, même lorsqu’ils sont en proie à des émotions intenses. Demandez-leur de se poser deux questions : « qu’est-ce que je ressens ? » et « de quoi ai-je besoin ? », affirme-t-elle.

Dans cet article, nous nous concentrerons sur quelques stratégies que vous pourrez utiliser pour aider votre enfant à être à l’écoute de ses émotions et à répondre à la première question « qu’est-ce que je ressens ? ». Mais d’abord, revoyons quelques principes fondamentaux.

(source: http://www.focusfamille.ca/index.php?option=com_content&view=article&id=879:les-premiers-pas-vers-la-maitrise-de-soi-aidez-votre-enfant-a-identifier-ses-emotions&catid=54:age-scolaire&Itemid=220)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s