MOURIR DIGNEMENT: LE RESPECT DE VOTRE VOLONTÉ

Dans les derniers moments de votre vie, vous pouvez être appelé à consentir ou refuser des soins, des traitements ou des médicaments. Comment vous assurer que vos volontés seront connues et respectées?

Exprimer et faire connaître vos volontés
Il n’existe aucun registre pour l’enregistrement de vos volontés. C’est pourquoi il est important de les exprimer par écrit et d’en informer vos proches et votre médecin.

Si vous êtes capable d’exprimer votre volonté, vous pouvez choisir à tout moment les soins que vous souhaitez recevoir en fin de vie, et ce verbalement ou par écrit. Par exemple, vous pouvez décider qu’un médecin soulage vos douleurs et prenne tous les moyens possibles pour vous maintenir en vie. Votre volonté doit alors être respectée et doit prévaloir sur toute autre directive, opinion ou document que vous avez fait auparavant. Un médecin n’est pas tenu, par contre, de respecter votre volonté si elle est contraire à ses obligations professionnelles ou aux bonnes pratiques médicales.

Vous pouvez vous assurer que vos volontés seront respectées en les faisant connaître à l’avance. En effet, vous pouvez  préparer des directives sur les soins à vous donner à la fin de votre vie. Vous pouvez également désigner une personne qui prendra les décisions pour vous le moment venu.

Vos volontés écrites… et notariées!
Mettre vos volontés par écrit peut limiter les désaccords sur vos valeurs et vos choix et faciliter le travail des médecins. Elles doivent être prises en considération par les médecins et vos proches.

Vous pouvez les écrire vous-même. Vous pouvez aussi consulter votre notaire et bénéficier de ses conseils de façon confidentielle. Il peut également rédiger vos volontés et les indiquer dans un document notarié.

Lorsque vos volontés sont reçues par un notaire, vous vous assurez qu’elles seront respectées par les professionnels de la santé et vos proches. Votre document notarié a un caractère authentique, reconnu par la loi, qui le rend plus difficile à contester. En signant votre document notarié, votre notaire reconnaît qu’il a vérifié votre identité et que vos choix ont été faits librement.

Ce document notarié peut avoir différentes appellations: «directives de fin de vie», «directives médicales anticipées», «soins de fin de vie», «testament de fin de vie» ou encore «testament biologique».

Vous pouvez en remettre une copie à vos proches, à la personne que vous avez désignée pour décider de vos soins et même à votre médecin.

Peut-on inclure nos volontés de fin de vie dans un testament ou un mandat de protection? 
Il n’est pas recommandé de prévoir des clauses relatives aux soins de fin de vie dans un testament, car celui-ci ne peut être utilisé qu’après votre décès. Comme vous êtes encore bien en vie, vos proches n’auront pas le droit d’obtenir ou de consulter ce document lorsque des soins seront requis par votre état de santé.

Pour ce qui est du mandat de protection (communément appelé mandat en prévision d’inaptitude), il est possible d’inclure vos directives de fin de vie dans ce document. Cette option vous permet de désigner la personne qui s’occupera à la fois de vos biens et de faire respecter vos volontés de soins de vie. D’autres préfèrent toutefois rédiger leurs volontés de soin de vie dans un document distinct puisque le mandat de protection doit être homologué par la Cour pour prendre effet. Un testament de fin de vie distinct du mandat de protection est alors plus facile à modifier, consulter et faire connaître.

Qu’arrive-t-il si vos volontés ne sont pas connues?
Lorsque vous n’êtes pas en mesure d’exprimer vos volontés sur les soins que vous souhaitez recevoir ou non à la fin de votre vie, les médecins tenteront d’obtenir le consentement d’un proche. Selon la loi, la décision revient à votre représentant légal si vous avez été déclaré inapte par un tribunal (mandataire, tuteur ou curateur). Sinon, elle est prise par votre conjoint. Autrement, c’est un membre de votre famille ou une personne qui démontre un intérêt pour vous qui décidera.

Du nouveau au Québec?
Un nouveau projet de loi est toujours à l’étude pour mieux réglementer les soins donnés en fin de vie, assurer le respect de vos volontés et même prévoir de l’aide médicale pour mettre fin à ses jours. Cela ne vous empêche pas toutefois de faire connaître vos volontés dès maintenant!

Vous avez des questions?

Visionner la vidéo «Protection d’une personne en perte d’autonomie», consulter les dépliants «Le mandat de protection notarié».

Communiquez avec le service gratuit 1 800 NOTAIRE (1 800 668-2413) pour parler à un notaire ou posez votre question en ligne au 1-800-NOTAIRE 2.0. Ce service est disponible du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 17 h.

(SOURCE: http://www.protegez-vous.ca/chambre-des-notaires-du-quebec/mourir-dignement-le-respect-de-vos-volontes.html)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s