Cancer: l’incroyable découverte belge qui bloque les métastases

https://www.rtbf.be/auvio/detail_lutte-contre-la-cancer-decouverte-d-une-substance-capable-de-bloquer-les-metastases?id=1945060

Une équipe de chercheurs de l’UCL a identifié comment se formaient les métastases et comment éviter qu’elles apparaissent. Les métastases sont responsables de 90 % des 27 000 décès annuels liés au cancer.

>>> Trois ans plus tard: leurs recherches sont en bonne voie, ils espèrent toujours pouvoir bloquer les métastases (2017)

Pendant cinq ans, l’équipe de 17 chercheurs pilotée par le professeur Pierre Sonveaux a tenté de découvrir d’où viennent les métastases et comment prévenir leur apparition.

Les résultats de leur étude publiées dans la prestigieuse revue Cell Reports, valaient manifestement le temps et l’investissement consentis. Les chercheurs ont identifié des composés prometteurs qui pourraient, à l’avenir, empêcher le développement de métastases chez des patients atteints d’une tumeur cancéreuse.

« Nous pouvons être fiers, s’enorgueillit Pierre Sonveaux. Car nous sommes les premiers, au niveau mondial, à avoir identifié une voie qui est responsable des métastases. » L’équipe a étudié longuement les cellules cancéreuses et découvert qu’elles produisent un déchet. « C’est le superoxyde.  Et nous avons imaginé qu’il était possible d’inactiver le superoxyde afin de bloquer les métastases. »

Testé sur la souris

« Nous avons testé notre traitement sur la souris, dans des modèles de mélanomes – ces tumeurs de la peau induites par des expositions au soleil – et dans des modèles de cancer du sein humain injecté chez la souris, précise-t-il.  Dans ces deux cas, nous avons pu bloquer les métastases grâce à un traitement qui inactive le superoxyde. »

Les résultats ont montré qu’une injection quotidienne d’un tel traitement était efficace dans ce cadre: cela a empêché l’apparition de métastases chez la souris en inhibant le superoxyde.

Un traitement transposable à l’être humain?

« Nous sommes très enthousiastes, mais d’un autre côté nous sommes des académiques, donc il faut raison garder. Des tests supplémentaires sur l’animal sont encore nécessaires, avant de passer chez l’homme. Nous voulons identifier si les stratégies fonctionnent aussi pour d’autres types de cancer. Ensuite, il faut faire des tests cliniques. »

La décision de mener des tests cliniques est entre les mains des firmes pharmaceutiques qui possèdent les molécules nécessaires. Car un autre bon point: c’est que ces molécules existent déjà.

« Les composés, qui ont donné des résultats probants lors de nos tests, existaient déjà. Ils appartiennent à des groupes pharmaceutiques, qui les testent actuellement en phase 2 pour traiter la maladie de Parkinson ou l’hépatite C, ajoute Pierre Sonveaux. Nous savons donc que ces molécules ne sont pas toxiques pour l’homme. Cela ouvre la porte à une éventuelle validation relativement rapide d’un traitement préventif qui bloquerait les métastases cancéreuses humaines ».

Source: https://www.rtbf.be/info/societe/detail_cancer-l-incroyable-decouverte-belge-qui-bloque-les-metastases?id=8321676

Quatre bonnes raisons de boire du café pour sa santé

Plusieurs études scientifiques montrent que, consommé avec modération, le café apporte des bénéfices, aussi bien pour le cœur, le cerveau, nos artères que pour l’espérance de vie.

Long ou serré, le café est bon pour la santé! Deux études, une européenne et une américaine, publiées le 11 juillet dans la revue Annals of Internal Medicine, viennent renforcer l’idée que consommer une dose modérée de café tous les jours (2-3 tasses de café filtre ou 5-6 expressos) a des effets protecteurs contre diverses pathologies. Et ces publications ne sont pas les seules à avoir démontré ses influences bénéfiques. Depuis une dizaine d’années de nombreuses études ont confirmé les effets positifs du café sûr, entre autres, la prévention du cancer ou des maladies cardio-vasculaires.

Vivre plus longtemps

Dans l’étude américaine du 11 juillet, portant sur 185.000 adultes, sur une période moyenne de 16 ans, les personnes qui buvaient une tasse de café par jour avaient un risque réduit de 12% de décéder pendant la durée de l’étude par rapport à celles n’en buvant pas, un niveau qui a atteint 18% pour celles consommant trois tasses.

L’étude européenne, publiée en même temps et ayant analysé les données de 520.000 participants de plus de 35 ans pendant 16 ans, arrive également à la conclusion que les consommateurs d’environ trois tasses de café par jour, y compris décaféiné, semblent jouir d’une plus longue espérance de vie que ceux qui n’en boivent pas.

Pour le professeur Elio Riboli, chef de la faculté de santé publique de l’Imperial College à Londres qui a participé à ces travaux: «Bien que davantage de recherches soient nécessaires, nous pouvons dire que les résultats de cette grande étude européenne confirment les conclusions de précédentes recherches dans le monde.»

Prévenir le cancer

La consommation modérée de café (3 à 4 tasses par jour) protège contre le développement de nombreux cancers. «Globalement, les effets du café divergent selon les cancers. Dans certains cas, le café n’a aucun effet, mais dans d’autres, il est protecteur. Il n’y a pas de cas où le café est un facteur aggravant le risque de développer un cancer», explique le Dr Astrid Nehlig, directrice de recherche à l’Inserm et auteur du livre «Café et santé, tout sur les multiples vertus de ce breuvage».

Dans une étude publiée en 2011 dans Cancer Epidemiology, Biomarkers & Prevention, par exemple, des chercheurs d’Harvard affirment que boire 4 tasses ou plus de café par jour est lié à une réduction de risque de 25% de développer un cancer de l’endomètre. Boire entre 2 et 3 tasses par jour réduit ce risque de 7%. De même, en 2013, l’Association américaine de gastro-entérologie soulignait que 3 tasses de café par jour réduisent de moitié le risque de développer un cancer du foie.

De nombreux autres cancers ont fait l’objet d’études similaires et le café réduit le risque de développer un cancer du sein, de la prostate, du pancréas, de la peau, etc.

Réduire les maladies cardio-vasculaires

«Dès la première tasse, il y a également une légère réduction du risque de développer des problèmes cardiovasculaires. Et cet effet est avéré entre 3 et 5 tasses par jour», explique le Dr Nehlig. Dans l’étude publiée par la revue Annals of Internal Medicine, menée aux États-Unis sur plus de 185.000 adultes, les auteurs ont constaté un lien entre une plus grande consommation de café et un risque plus faible de mortalité résultant d’une maladie cardio-vasculaire, telle qu’un infarctus ou un arrêt cardiaque.

Moins de diabète de type II

Le café, consommé cette fois en grande quantité, a aussi des bienfaits sur le diabète de type 2. Une méta-analyse publiée en 2014 dans Diabetes Care et portant sur plus d’un million de participants, concluait que «consommer 6 tasses par jour était associé à une diminution d’un tiers du risque de développer un diabète de type 2.» En fonction du métabolisme de chacun, il est cependant recommandé de ne pas dépasser 4 tasses quotidiennes (environ 400 mg de café par jour) et même une consommation peu élevée de café, de 2 tasses par jour, réduit déjà le risque de développer un diabète de type 2.

Lutter contre les maladies neurodégénératives

Enfin, des études ont montré les effets positifs sur des maladies du vieillissement, comme Parkinson ou Alzheimer. Un article publié en 2010, comparant les résultats de 26 études, indique que les buveurs de café ont moins de risques de développer un Parkinson que les non-buveurs. Plus la consommation est importante, moins les symptômes (tremblements, rigidité musculaire etc.) seront étendus.

La protection contre les maladies neurodégénératives serait attribuable à la caféine. À l’inverse de la protection contre les autres pathologies, souvent liée à l’action des antioxydants. «Très schématiquement, la caféine va avoir des effets positifs sur toutes les maladies liées au cerveau (comme Alzheimer ou Parkinson) et les antioxydants seront bénéfiques pour quasiment tous les autres organes, surtout dans les cas de cancers», conclut le Dr Astrid Nehlig.

Source: http://sante.lefigaro.fr/article/cafe-le-breuvage-miracle-

BROSSAGE À SEC LYMPHATIQUE : UNE PEAU BROSSÉE, POUR UNE BEAUTÉ ACTIVÉE !

Se brosser la peau, en voilà une idée : serions-nous devenus des chevaux ? Et pourtant, se brosser la peau à sec constitue un véritable soin pour tout l’organisme!

Le brossage à sec, aussi appelé brossage lymphatique, consiste à se frotter l’ensemble du corps avec une brosse, et ce à sec. C’est-à-dire tout simplement sur une peau sèche. Cela peut être avant de prendre sa douche, par exemple.

Aussi bien adapté aux femmes qu’aux hommes, il est en réalité tout autant une technique de beauté, que de santé!

La peau, moyen d’élimination majeur

Il faut savoir que la peau est l’organe d’élimination qui est le plus vaste dans notre organisme, sa surface étant de 2 m². Chaque pore, follicule d’où sortent les poils, et cheveu sont un système d’élimination en lui-même. La peau est censée éliminer pendant la journée le quart de nos toxines. Il est dit qu’elle est capable d’éliminer en une journée autant de toxines que le côlon. Elle rejette des déchets colloïdaux via les glandes sébacées, et des déchets acides cristalloïdes via les glandes sudoripares.

La lymphe aide à l’évacuation des toxines par la peau, car c’est elle qui en assure le transport jusqu’à la peau. Le problème, c’est qu’elle peut en réalité être stagnante et surchargée… Si la peau ne peut éliminer de manière satisfaisante, certains symptômes apparaîtront tels que acné, eczéma, furoncle, psoriasis, cancer de la peau, mélanome… Le corps utilisera tous les canaux de la peau pour éliminer ces toxines.

Brossage à sec: une stimulation lymphatique

En brossant sa peau, on active la circulation lymphatique au niveau de la zone brossée. Le brossage à sec stimule l’excrétion des toxines par les glandes sébacées, permettant ainsi de faire sortir ce qui en a besoin. Dès lors, cet émonctoire majeur peut alors jouer pleinement son rôle.

En outre, le brossage de la peau permet d’enlever les cellules mortes de la peau, et donc de la renouveler.

En stimulant le système lymphatique, le brossage de la peau permet une régénération du système immunitaire.

Le meilleur moyen de se « nettoyer »

Pour vous en convaincre, voici une citation de Bernard Jensen, naturopathe : « Le brossage à sec de la peau est le meilleur de tous les bains. Aucun savon ne peut nettoyer et rendre la peau aussi nette que la nouvelle peau qui se cache sous la vieille. La peau se régénère tous les 24 heures. Le brossage à sec de la peau enlève la vieille couche de peau. Ceci aide à l’élimination des cristaux d’acide urique, de catarrhe et autres acides du corps. La peau devrait normalement éliminer jusqu’à deux livres de déchets corporels par jour. »

Les effets visibles du brossage à sec

  • Cela procure un mieux-être immédiat.
  • La peau devient plus douce.
  • La peau devient éclatante.
  • Les tissus sont raffermis.
  • C’est une technique efficace contre la cellulite et la peau d’orange de par son action mécanique d’exfoliation.

Comment brosser son corps à sec ?

Le mieux est de se brosser la peau au moins une fois par jour, durant 5 à 10 minutes. On peut aussi le faire matin et soir, et il semble que se brosser en soirée aide à l’endormissement, de même que se brosser le matin contribue à se sentir réveillé…

En pratique, à nu, il s’agit de ramener la lymphe vers les ganglions lymphatiques, lesquels se situent essentiellement au-dessus du pli de l’aine, des aisselles, ainsi qu’au niveau du cou. L’on commencera par les pieds et on remontera progressivement jusqu’à l’aine par mouvements rotatifs. Le mouvement de rotation dynamise le système lymphatique et la circulation sanguine de surface, permettant aux tissus de se désengorger. L’on poursuivra par les mains, en remontant jusqu’aux aisselles. Ne négligez ni le ventre, ni le dos. Pour le visage, on partira du haut par effleurement longitudinaux, puis transversaux du front, puis du reste du visage. Enfin, l’on terminera par des mouvements rotatifs en revenant vers les ganglions du cou, ainsi qu’en brossant également le cou.

Concernant la brosse, il est préférable d’utiliser une brosse à poils naturels, à la fois fermes et flexibles. Pour brosser le dos, il est nécessaire d’avoir une brosse dotée d’un manche, ou de se faire brosser le dos par une autre personne. Pour brosser le visage, zone sensible et délicate, on optera pour une petite brosse à poils naturels tout doux.

On évitera bien sûr de se brosser sur une zone très sensible : plaie, infection, etc.

À vos brosses !

Source: https://regenerescence.com/blogue/brossage-a-sec-lymphatique-une-peau-brossee-pour-une-beaute-activee/

TOUS LES NOUVEAU-NÉS EN EUROPE AURONT UNE MICRO PUCE À PARTIR DE DÉCEMBRE 2017

Avez-vous entendu cette nouvelle choquante ? En décembre 2017, les enfants nés en Europe seront obligés d’avoir une puce RFID sous-cutanée.
Cette puce va fonctionner comme un capteur GPS qui va charger une batterie micro jetable tous les 2 ans dans les cliniques de l’Etat.

LE BUT DE L’INNOVATION

Les données, recueillies à partir d’un ou plusieurs capteurs dans le corps, seront transmis aux téléphones portables ou tablettes où les applications permettront aux parents et pédiatres d’avoir un aperçu sur la santé et l’état de l’enfant en temps réel.

Mais ce que beaucoup de gens ne réalisent pas, c’est que cette technologie existe maintenant, et a déjà été approuvée par la US Food and Drug

Administration (FDA). Non seulement ces puces « silencieuses et invisibles »
stockent et transmettent des données personnelles, mais elles peuvent aussi être encodées pour effectuer d’autres fonctions.

Source: dailylives

La bâton du pèlerin

Depuis la fin des années 1990, ils sont de plus en plus nombreux à cheminer vers Saint-Jacques de Compostelle, soutenus traditionnellement par un bâton de pèlerin. Simple aide à la marche ou emblème d’une quête supérieure ?

Michel Armengaud connaît bien les chemins de Saint-Jacques. « Un proche m’avait offert un livre sur Compostelle, se souvient-il. J’étais en mer, de garde sur un bateau. Je l’ai ouvert. En le refermant, je savais que je partirai. » Depuis, il a parcouru par deux fois le fameux pèlerinage, seul puis en couple, marchant un mois durant du Col du Somport au Cap Fisterra. Et il s’apprête bientôt à repartir… flanqué de son « bourdon » – le traditionnel bâton du pèlerin.

Simple aide à la marche ? Compagnon de route, assurément, qui porte, soutient, défend contre les dangers de la route. Mais pour Michel Armengaud, il est l’aussi l’emblème d’une quête supérieure. « C’est le bâton de Moïse qui fait jaillir l’eau du rocher dans la traversée du désert », explique-t-il dans son livre Le pèlerinage à Saint-Jacques : une quête spirituelle. Sceptre, il est le symbole « de la royauté que recherche l’initié sur lui-même ». C’est la lance du guerrier, soutien d’un combat « tourné vers l’intérieur » plutôt que vers l’extérieur. C’est l’axe vertical de la Croix, aspiration à une verticalisation de l’être et une élévation de l’âme. C’est le tuteur de l’arbuste, permettant de « résister aux intempéries et de croître dans la verticalité ». C’est encore le balai de la sorcière, la mailloche du chamane ou la baguette de la fée, médium d’une force magique et signe d’une aspiration à la métamorphose.

Au terme du voyage, le bourdon est la mémoire des l’expérience vécue, des épreuves traversées et du chemin parcouru. « Ce qui fera sa véritable valeur, ce sera la marche, l’usure de votre main, la pluie, le soleil, la patine du temps », estime ainsi Jean-François Demange, fabricant de bourdons installé au Pays basque. Conscients de ces dimensions, certains pèlerins prennent soin, en chemin, de toujours le poser verticalement, comme un trait d’union « entre la Terre et le Ciel », conclut Michel Armengaud.

Source: https://www.inrees.com/articles/baton-du-pelerin-alchimie/

LE POUVOIR DU RIRE SUR LA SANTÉ

Saviez-vous que 10 à 15 minutes de rire fait perdre 50 calories ? C’est un des nombreux pouvoirs du rire.

Les effets du rire sur notre santé :

– le flux sanguin : des chercheurs de l’université du Maryland ont étudié le flux sanguin de personnes à qui on demandait de regarder des vidéos comiques ou dramatiques.

Les vaisseaux sanguins des spectateurs de comédie se dilataient et se contractaient normalement tandis que les vaisseaux sanguins des spectateurs de drame se crispaient, restreignant le flux sanguin.

– la réponse immunitaire : des études réalisées à l’école de médecine de Loma Linda ont montré que la quantité de lymphocytes T activés augmentait lorsqu’on riait. Ces lymphocytes T permettent d’assurer l’immunité cellulaire (les cellules infectées par un virus par exemple, ou les cellules cancéreuses reconnues comme étrangères à l’organisme sont détruites).

– les niveaux de sucre dans le sang : Une étude portant sur 19 personnes diabétiques a permis de déterminer que l’exposition à une comédie plutôt qu’à une réunion ennuyeuse faisait baisser le taux de sucre dans le sang.

– relaxation et sommeil : C’est l’écrivain et journaliste Norman Cousin, diagnostiqué avec une spondylarthrite ankylosante, qui mit en évidence le pouvoir de guérison du rire. Il révéla que 10 minutes de rire à gorge déployée avaient un effet anesthésiant et que cela lui procurait au moins 2 heures de sommeil sans douleur.

Le rire permet de lutter contre le stress, cela a été prouvé cliniquement. Lorsque nous rions, les endorphines affluent dans notre sang, les muscles se détendent, la tension artérielle diminue, le taux de cortisol baisse et l’oxygène circule mieux dans l’organisme.

Comment rire chaque jour ?

Il existe plusieurs moyens de rire chaque jour (en évitant de se moquer des autres) :

– en visionnant des vidéos humoristiques : https://www.youtube.com/user/Youhumour.

– en regardant des comédies au cinéma ou à la TV.

– en lisant des livres humoristiques.

– en riant de soi : l’auto-dérision est un fantastique moyen de ne jamais manquer de sujets comiques. De plus, l’auto-dérision vous permettra de garder un esprit positif et léger quelles que soient les expériences que vous rencontrerez. What else ?

– en fréquentant des personnes joyeuses : le rire est très contagieux.

– en mimant le rire et le sourire : souvenez-vous de cette vidéo TEDx : placez un stylo dans votre bouche. Vous activerez les muscles de votre visage relatifs au rire et votre cerveau comprendra que vous êtes heureux ! Le comportement précède la pensée !

sourire

Vous pouvez aussi vous prêter à cet exercice de yoga du rire.

Source: http://anti-deprime.com/2014/08/29/pouvoir-du-rire-corps-esprit/

L’ultime blessure de l’âme: comment la guérir

Ultime blessure de l'ame

Qu’est-ce que se produit en moi quand je ressens une de ces émotions racines?

  • Lorsque je ressens le rejet, je me sens coupé des autres.
  • Lorsque je ressens l’abandon, je me sens éloigné des autres.
  • Lorsque je vis une trahison, je me sens détaché des autres.
  • Lorsque je me sens humilié, je me sens seul face aux autres.
  • Lorsque je vis de l’injustice, je me retrouve seul à me débattre pour ma cause.

Donc sous chacune des blessures de l’âme, se cache la blessure ultime qui est le sentiment de séparation. De ne pas se sentir uni aux autres.

Dans le monde en 3 dimensions dans lequel nous vivons, nous apprenons à ne pas nous sentir connectés à la source. Nous avons l’illusion d’être séparés des autres et d’être seuls.

 Culpabilité, pourquoi es-tu là?

Nous vivons aussi ce sentiment d’être séparé des autres quand on sent de la culpabilité.

Par exemple, je décide de prendre 30 minutes pour méditer, car je ressens le besoin de me reconnecter à moi-même, de faire le plein d’énergie. Cependant, même si cette activité est saine et bienfaitrice, je me sens coupable de ne pas passer ce temps avec ma famille. Je me sens donc séparé d’eux.

Dans un autre ordre d’idées, il y a un quelque chose à réparer à la maison, mais ce soir-là, je manque d’énergie et je veux privilégier ma santé physique et mon bien-être mental. Je m’accorde donc un moment de repos. Par contre, la culpabilité refait surface, car je sais que les autres membres de la famille aimeraient que l’objet soit réparé et j’anticipe leur déception. Dans le sentiment de décevoir, on perçoit aussi la séparation. D’un côté, il y a les membres de la famille déçus et moi de l’autre qui se sent seul.

Que nous fait vivre la séparation?

Lorsque nous nous sentons séparés des autres, nous ne sommes pas dans l’amour de soi. Nous sommes dans le non-amour. Le non-amour amène à nous sentir séparés à l’intérieur de nous. Nous ne nous sentons pas unis. Vous connaissez l’expression : « se sentir déchiré ».

Lorsque nous nous sentons séparés et ressentons le non-amour, nous nous coupons de notre essence véritable. Nous ne pouvons pas être pleinement nous-mêmes.

Lorsqu’on est dans le non-amour, notre chakra du cœur se bloque et l’énergie vitale, le prāṇa, ne peut plus circuler librement du chakra de la base vers le chakra de la couronne. Ce blocage entraîne des perturbations au niveau des chakras liés à la terre.

Donc, ce blocage nous fait ressentir plus fréquemment les 5 émotions racines. Nous devenons plus facilement agressifs, frustrés, autoritaires, tristes ou dépressifs.

Nous ressentons plus fortement les pulsions, les obsessions, le besoin de posséder ou au contraire, nous sommes timides, repliés sur nous-mêmes et manquons d’assurance.

Comment guérir cette ultime blessure de l’âme?

Alors, pour ne plus se sentir séparé des autres, il faut s’unir à soi. Il faut S’AIMER. Lorsque l’amour de soi est présent, l’énergie circule librement dans notre corps physique, nos chakras et nos corps énergétiques.

Notre énergie vitale fusionne avec notre âme et nous avons accès à notre conscience supérieure.

La conscience supérieure qui connaît tout à notre sujet, nous guide afin que nous nous déployions dans notre véritable essence.

Commencer par nous aimer nous-mêmes permet d’estomper l’illusion de la séparation. Quand nous nous aimons, nous nous sentons comblés. Nous ne ressentons plus cette impression de vide et de solitude. Nous ne cherchons plus à combler ce vide par les possessions, les obsessions et les pulsions. Nous n’attendons plus que les autres nous fassent nous sentir bien.

Que permet l’amour de soi?

 L’amour de soi permet de ressentir la paix intérieure. De vivre le sentiment d’être plein et léger, les deux à la fois.

Lorsque nous vivons l’amour de soi, les moments de solitude sont appréciés. Ils permettent de nous recentrer et de nous connecter à notre Moi Supérieur.

 L’amour de soi est primordial pour pouvoir vibrer dans notre essence véritable et attirer les personnes, les situations afin que nous puissions déployer notre plein potentiel.

 Source: http://www.tout-est-energie.com/lultime-blessure-de-lame-comment-la-guerir/

Le bicarbonate de soude, la poudre à tout faire écolo

Oubliez taches, mauvaises odeurs, produits polluants et dépenses excessives ! Le bicarbonate de soude est le produit naturel miracle qui facilite la vie et soulage l’environnement. Poudre très fine, le bicarbonate de soude, ou bicarbonate de sodium, est utilisé pour soigner, cuisiner, nettoyer, jardiner, et même en tant que pesticide… avec une réelle efficacité.
Le bicarbonate de soude, la poudre à tout faire écolo

Le nombre de ses usages est réellement très étendu. Mieux : le bicarbonate est un produit très peu cher. En voici quelques usages pratiques, pour découvrir ou redécouvrir ses mérites.

Le bicarbonate de soude : le produit naturel et efficace par excellence

Biodégradable, non inflammable ni toxique, le bicarbonate de soude a de multiples qualités écologiques.

bicarbonate-soude-poudre-écolo

100 % écologique et très peu coûteux, le bicarbonate de soude peut remplacer de nombreux produits que vous payez si cher. Au lieu d’acheter produits anticalcaires, lessives chimiques, dentifrices, désodorisants et produits d’entretien, pensez au bicarbonate de soude ! Comme le savon noir, c’est un produit star de la consommation durable.

Un nom barbare, pour une hygiène de star

Le bicarbonate de soude comme dentifrice et rince-bouche efficace

Le bicarbonate de soude est une solution économique et efficace contre les aphtes. Pour vos bains de bouche, mélangez une cuillère à café de bicarbonate de soude avec une demi-tasse d’eau puis rincez à l’eau froide.

Il peut être une alternative économique à votre dentifrice classique : saupoudrez-en sur une brosse à dents humide et brossez vos dents normalement.

A noter que le bicarbonate de soude blanchit les dents tout comme il facilite la digestion, constitue un agent nettoyant et désodorisant, assouplit les tissus.

Etonnant mais efficace : le bicarbonate comme shampoing naturel

Vous pouvez renforcer l’efficacité de votre shampoing bio avec du bicarbonate de soude ! Pour enlever les résidus de laques ou de gels, ajoutez une fois par semaine 1 cuillère à café de bicarbonate de soude à votre shampoing bio et massez 3 à 5 minutes.

Et pour nettoyer peignes et brosses à cheveux, mettez quelques cuillères de bicarbonate de soude dans un récipient d’eau chaude, laissez tremper vos brosses quelques heures puis rincez.

A la maison : l’utilisation du bicarbonate de soude pour l’entretien quotidien

  • Le bicarbonate est désodorisant pour les tapis, les moquettes, les carrelages…
  • Il sert d’adoucissant dans la cuisine, la lessive…
  • Il fait une très bonne poudre à récurer pour les baignoires, les lavabos
  • Il sert de produit anticalcaire écolo pour le linge, la vaisselle…
  • Il sert de fongicide pour le jardin, contre les moisissures grises, le mildiou

Le bicarbonate de soude contre l’odeur de tabac

Mettez un peu de bicarbonate de soude dans les cendriers pour éliminer les mauvaises odeurs de tabac. Changez le bicarbonate chaque fois que vous videz les cendriers. Une coupelle de bicarbonate dans le réfrigérateur sert également à éliminer les mauvaises odeurs éventuelles.

Nettoyer le fer à repasser avec du bicarbonate de soude

Voilà un usage peu connu du bicarbonate de soude : le nettoyage de la semelle du fer à repasser. Quand celle-ci a noirci, vous pouvez la saupoudrer de bicarbonate avec un chiffon légèrement humide. Frottez doucement. La pâte de bicarbonate qui se forme est légèrement abrasive et ne raye pas le fer tout en le nettoyant.

Le bicarbonate de soude pour la piscine

Le bicarbonate est utile si vous avez une piscine afin de stabiliser le pH de l’eau. Utiliser du bicarbonate régulièrement permet de conserver le pH à une valeur légèrement alcaline. Le contrôle du pH, associé à l’usage de désinfectants, permet de garder une eau limpide

2ème utilisation du bicarbonate à la piscine : l’élimination des odeurs de chlore des serviettes. Ajoutez 2 cuillères à soupe de bicarbonate de soude à la lessive lors du cycle de lavage dans la machine à laver ou bien en ajoutant le bicarbonate à l’eau du cycle de rinçage.

Le bicarbonate de soude : aussi bon pour la santé

Soluble dans l’eau, le bicarbonate de soude est utilisé dans l’alimentation, dans des sels effervescents et dans des médicaments. Pourquoi ? Afin de diminuer l’acidité de l’estomac.

Le saviez-vous ? Le bicarbonate de soude comme dopant sportif légal !

Le bicarbonate de soude a un effet sensible sur l’endurance et la vitesse. Ce produit écolo constitue une base qui permet d’accroître le pH du sang. Cela a pour effet de réduire et compenser l’acidité produite par les muscles durant un intense exercice anaérobique. Hé oui, le bicarbonate de soude peut améliorer les performances sportives !

Une étude réalisée par des chercheurs de l’université Loughborough a montré que sur 9 nageurs qui avaient pris du bicarbonate avant une compétition sportive, 8 ont réduit leur temps de nage. Le bicarbonate de soude augmente en effet les capacités anaérobie des sportifs.

Dans l’étude, neuf nageurs de compétition masculins ont été observés et leur performance et leur pH sanguin a été mesuré pour trois sprints de 200 mètres répartis sur trois semaines. Les résultats ont montré une amélioration de 1,5 secondes pour les nageurs qui avaient ingéré le bicarbonate de soude avant les courses. Des tests sanguins avant l’ingestion du bicarbonate ont également montré une augmentation du pH (moins d’acidité), par rapport aux groupes placebo et de contrôle.

 D’où lui viennent toutes ces vertus ? Les qualités du bicarbonate de soude

  • Le bicarbonate de soude est une poudre un peu granuleuse, propriété qui en fait un abrasif doux.
  • Le bicarbonate de soude est soluble dans l’eau, mais peu soluble dans l’alcool.
  • Le bicarbonate de soude est fongistatique, c’est-à-dire qu’il stoppe la croissance des champignons pathogènes.
  • Il une saveur légèrement alcaline.
  • C’est un produit non inflammable.

Source: https://www.consoglobe.com/bicarbonate-soude-poudre-faire-ecolo-2975-cg

Les fruits et légumes les plus toxiques

Allez ! on enfonce le clou contre les pesticides. On ne peut pas neutraliser ces substances simplement au lavage, aussi il vaut mieux choisir les moins traités si possible.

Manger sainement est devenu, en seulement quelques décennies, un véritable défi quotidien. Sous le prétexte fallacieux de « devoir nourrir tout le monde », l’agriculture est devenue un business, une production industrielle qui n’a qu’un seul objectif : le rendement maximal peu importe les conséquences et la qualité nutritive.

Outre le gâchis alimentaire et la pollution généralisée de l’environnement, c’est notre qui en première ligne lorsque nous ingérons des fruits et légumes bourrés de pesticides. Voici une liste pour éviter les fruits et légumes les plus contaminés et les préférer sous le label de l’agriculture biologique.

Pour différentes raisons (prix, disponibilité, production française…), il n’est pas toujours évident de se nourrir exclusivement de fruits et légumes issus de l’agriculture biologique. C’est pourquoi, nous vous proposons, au moins, de vous inspirer de cette liste de référence maintenue par l’ONG environnementale américaine Environnemental Worgking Group (EWG) qui s’appuie sur les données de l’U.S. Department of Agriculture and Food and Drug Administration (FDA).

L’idée directrice est de privilégier les fruits et légumes bio notamment pour ceux qui contiennent le plus de pesticides en agriculture conventionnelle.

Voici deux listes (non exhaustives) des fruits et légumes les plus et moins contaminés en pesticides :

Les fruits et légumes les plus contaminés en pesticides

Il faudrait éviter de consommer ces produits si ils ne sont pas issus de l’agriculture biologique ou d’un potager sain et naturel.

A éviter absolument : la fraise

Fruits et légumes les plus contaminés en pesticides
Rang Les 15 fruits et légumes les plus contaminés
1 Fraise
2 Epinard
3 Nectarine
4 Pomme
5 Pêche
6 Poire
7 Cerise
8 Raisin
9 Céleri
10 Tomate
11 Piment doux
12 Pomme de terre
13 Concombre
14 Tomate cerise
15 Laitue

 

Les fruits et légumes les moins contaminés en pesticides

Ces produits peuvent, à priori, être consommés même si ils ne sont pas issus de l’agriculture biologique, une production française et raisonnée est toutefois préférable.

Le moins contaminé : l’avocat

Rang Fruits et légumes les moins contaminés
1 Avocat
2 Ananas
3 Chou
4 Oignons
5 Asperge
6 Mangue
7 Aubergine
8 Melon
9 Kiwi
10 Chou-fleur
11 Pamplemousse
12 Brocoli
13 Patate douce
14 Champignons
15 Pastèque

Dans l’idéal, manger sainement des fruits et légumes impliquent qu’ils soient issus :

  • d’un potager sain et naturel ou d’une agriculture biologique ;
  • d’une production française, au moins pour les fruits et légumes non tropicaux

Source: https://www.onsaitcequonveutquonsache.com/pesticides-liste-des-fruits-et-legumes-les-plus-contamines/

%d blogueurs aiment cette page :